Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 18:56

Samedi 25 Février 2012

CORBIE Le Billard Club encore cambriolé!

René Petit, le président (à droite) et Noël Herbin, le secrétaire ne comprennent toujours pas qui peut leur en vouloir autant.

René Petit, le président (à droite) et Noël Herbin, le secrétaire ne comprennent toujours pas qui peut leur en vouloir autant.

C'est la septième fois depuis 2008. Le Billard Club a été cambriolé dans la nuit de jeudi à vendredi. Mais désormais c'est sûr, des portes blindées vont être posées.

René Petit, le paisible président du Billard Club est d'une tristesse aussi grande que son incompréhension. Vendredi matin, la police municipale de Corbie l'a prévenu que les locaux de son association avaient été cambriolés dans la nuit.

«Ils ont soulevé la porte probablement avec un pied de biche. Ils ont volé la petite chaîne hi-fi, le fond de caisse qui comptait moins de 20 euros et quelques bouteilles de boissons qui se trouvaient dans le réfrigérateur», résume t-il.

Et de compter, totalement désabusé: «C'est la septième fois depuis2008. » Au moins cette fois-ci, les voleurs n'ont pas vidé les tiroirs et les meubles comme ils l'avaient fait dans la nuit du mercredi17 au mercredi 18 janvier. «Ils avaient tout foutu par terre!», se souvient le président.

Comment empêcher que de tels agissements se reproduisent? «Le maire nous avait promis de mettre quatre portes blindées pour les associations qui se trouvent ici. Mais on ne sait pas où ça en est

Les locaux du Billard Club en effet se trouvent à l'intérieur de L'Enclos, dans un ensemble de bâtiment où sont également logés le Secours catholique, le club de l'Âge d'or, le boulodrome et d'autres associations.

Et, bonne nouvelle en effet, le conseil municipal a voté mardi, avec le budget primitif 2012, un crédit de 14000 euros pour «un ensemble de mesures de sécurité sur L'Enclos », nous indique le maire Alain Babaut qui précise: «On a prévu d'installer quatre nouvelles portes en effet. On va passer un appel d'offres et on va poser du costaud. Actuellement c'est vrai, les portes peuvent être ouvertes d'un coup de pied de biche.»

Une mesure de nature à rassurer le président. Mais pas à lui enlever cette tristesse de voir le club dont il prend tant de soins, ainsi violé par des inconnus peu scrupuleux.

BENOÎT DELESPIERRE source le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE - dans FEVRIER
commenter cet article

commentaires