Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 21:42

 25 ans déjà sous la direction d'Eric Basset

P1080207

 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 20:53

Jardin d'insertion de Corbie La Neuville sur France 3

 

 

Un jardin est un lieu de détente et de plaisir mais il est aussi un espace de rencontre où l’on peut venir partager son savoir et travailler la terre avec d’autres passionnés. C’est ce potentiel de création de lien social que les pouvoirs publics et les associations mettent aujourd’hui à profit pour rassembler les enfants autour d’un projet écologique commun (jardins pédagogiques), donner aux populations la possibilité de jardiner ensemble (jardins communautaires) ou offrir à des personnes en grande difficulté sociale ou économique des moyens de réinsertion (jardins d’insertion).
Cette semaine, Marine et Laurent sont partis visiter l’un de ces jardins d’insertion, à Corbie-la-Neuville dans la Somme.

HISTOIRE

Dans le cadre de la loi sur le Revenu Minimum d’Insertion de 1998, les bénéficiaires de l’allocation RMI ont la possibilité de construire un parcours d’insertion basé sur une professionnalisation et l’acquisition d’expériences. Ainsi les « chantiers d’insertion » puis les « jardins d’insertion » accueillent les personnes en recherche d’emploi et en grande difficulté sociale ou professionnelle (chômeurs, bénéficiaires du RMI, handicapés, personnes isolées, jeunes en difficulté scolaire, anciens détenus …).

Le jardinage constitue en effet un parfait outil d’insertion. Exigeant patience, labeur, minutie, entraide et responsabilité, il rétablit le lien entre l’homme et la nature et valorise le travail par la récolte de légumes, fruits ou fleurs tout en contribuant à réintégrer les personnes concernées dans des réseaux de solidarité.

En Somme, le projet de création d’une dizaine de ces jardins d’insertion naît en 1999. Il est financé par le Conseil Général et les différentes communes impliquées. Plusieurs partenaires opérationnels travaillent aussi sur les jardins d’insertion : le CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) qui s’occupe de la formation et de l’accompagnement des personnes qui travaillent dans les jardins et l’ADEME (Agence de Développement Et de Maîtrise de l’Energie) qui gère la faisabilité et la viabilité du projet.

Quelques chiffres :
• 14 jardins d’insertion sont soutenus financièrement par le Département dans la Somme
• 150 allocataires du RSA s’investissent dans ces jardins.

LES JARDINS

Ces jardins d’insertion de la Somme permettent aujourd’hui à 150 personnes de retrouver une vie sociale et productive. La production est attribuée aux familles et les excédents aux associations caritatives locales.

Le jardin n’est qu’un support à une insertion plus globale : des activités complémentaires sont organisées avec des modules d’information et d’économie sociale et familiale, ainsi que des ateliers pratiques (menuiserie, décoration florale…). Les problématiques de santé, de mobilité, d’emploi et d’autonomie sociale sont aussi abordées.

Ici à Corbie, 17 personnes viennent deux fois par semaine pour travailler la terre. Le jardin s’organise sur 3 grands espaces : un verger, un potager et un jardin d’ornement qui sert de lieu de vie avec des abris pour les outils mais aussi pour les jardiniers qui y vivent des moments de convivialité autour de plusieurs ateliers pédagogiques.

EN SAVOIR PLUS : LE GRAND PROJET « VALLEE DE SOMME »

La création des jardins d’insertion dans la région fait partie d’un plus vaste programme intitulé « Vallée de Somme » dont l’objectif est de définir un projet de territoire fondé sur les principes de développement durable (développement économique, équité sociale, préservation de l’environnement) et de gouvernance.

Il rassemble des acteurs des pouvoirs publics, du tissu associatif et entrepreneurial autour de grands chantiers qui ont pour but de développer le territoire afin de fournir à ses habitants des lieux de vie, de travail, de partage et de rencontre. A titre d’exemples, on citera la création d’une « Véloroute » le long de la Somme ou la construction d’un pôle d’hébergements modernes et respectueux de l’environnement à Eclusier-Vaux.

Les jardins d’insertion font partie intégrante de ce projet qui valorise les paysages naturels de la région. L’initiative « Somme, côté jardin » qui s’est déroulée pour la première fois le 24 Septembre 2010 a ainsi eu pour but de fédérer, promouvoir et réfléchir autour de l’utilité sociale du jardin et sur les nouvelles évolutions de ces jardins ouverts à tous. 

Découvrez, participez et soutenez le Grand Projet « Vallée de Somme »

D’AUTRES JARDINS DE LA REGION

Les hortillonnages d’Amiens

Le Clos Alexandre

Le Parc du château de Creuse

Les Jardins de Valloire

Et plein d’autres informations sur le site du Comité Département du Tourisme de la Somme

 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:30

P1080505.JPG

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:15

 

La commune de FLESSELLES accueille, du 16 au 25 Novembre 2011, l'exposition de photographies " PAYSAGES EN SOMME" du Photographe GIL D'OSTREVENT
à la Bibliothèque-Médiathéque (côté gauche de la Salle des Fêtes).

Horaires d'ouverture au Public : Mardi & Jeudi - 16h30-18h, Mercredi - 14h-18h, Samedi - 14h30-17h30.

Il sera accompagné du Poète Gérard GUERBETTE qui dédicacera ses recueils de poèmes et essais.

Le vernissage aura lieu le Vendredi 18 Novrembre à 18h30.



 

- gil.dostrevent@laposte.net

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 19:33

Mardi 15 Novembre 2011, mis à jour à 12h10

SOMME Déjà des idées pour le futur nom des habitants

Christian Manable a lancé lundi l'opération "Donnons un nom aux habitants de la Somme" (photo : Gaël Rivallain)

Christian Manable a lancé lundi l'opération "Donnons un nom aux habitants de la Somme" (photo : Gaël Rivallain)

La consultation lancée par le conseil général sur le nom à donner aux habitants de la Somme fait le buzz dans les médias. Quelques sélections.

Habitants de la Somme, choisissez-vous un nom! L’initiative lancée par le conseil général aura mis un sérieux coup de projecteur sur le département. Les médias ont repris l’information, chaque internaute y va de sa proposition. Des plus loufoques aux plus savants.

Les plus matheux:

« Comme ce département a le numéro 80, ses habitants pourraient s'appeler les "hôtes-octones", Octoniens et Octoniennes. » (20 minutes).

« Les opérandes, c'est-à-dire ce qui composent une somme. » (Le Figaro)

Les plus loufoques:

« Les sommignons. » (Le Figaro)

« Pour les alcooliques, les sommeliers, les sommiers pour les paresseux, les somaliens pour les maigres ou encore les somnifères. » (Nicolas Canteloup sur Europe 1)

« Comme tout le monde par le 06.... » (l’Express)

« Pour ceux qui y habitent depuis longtemps, "les sommeurs de longue durée". » (France Soir).

« Les saumons et les saumonettes. » (Le Post)

Les plus historiques:

« Les vestibules, comme toutes les invasions sont passées par la Somme (du latin : vestibulum, pièce par laquelle on passe pour entrer dans un édifice). » (Le Figaro)

« Les Romains appelaient "Samara" le fleuve "Somme" du gaulois *som "tranquille" et *aar "rivière". Amiens (Samarobriva, en bas latin), a nommé un parc de loisirs : le Parc de Samara. Donc, il me semble que "les Samariens" s'impose, même s'il existe un risque minuscule de confondre avec les habitants de Samarie que l'on appelle les "Samaritains". » (Le Figaro)

« Les Samariens plus logique et plus historique. » (Jean-Pierre Pernaut, TF1)

Les plus picards:

Pour le moment, c’est aussi le « Samarien » qui tient la corde sur notre site internet. N’hésitez pas à laisser vos propositions ici jusqu'au 27 novembre.Elles seront prises en compte par le conseil général qui retiendra trois noms avant le vote final.

 

SOURCE LE COURRIER PICARD.FR

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:05

Lundi 14 Novembre 2011

PÉRONNE Le Mémorial enfin inauguré devant un millier de personnes

André Dechoz (à droite), président de l'UDAC, s'est révélé à la fois heureux et ému de cette inauguration tant attendue.

André Dechoz (à droite), président de l'UDAC, s'est révélé à la fois heureux et ému de cette inauguration tant attendue.

Après de longues années d'attente, le Mémorial départemental pour les soldats morts en Afrique du Nord a été inauguré hier.

L'endroit où il fallait être hier dans la Somme? Assurément Péronne, où l'on a inauguré le Mémorial départemental aux soldats morts en Afrique du Nord. Anciens combattants, porte-drapeaux, élus, sous-préfet et même l'abbé de Péronne, Nicolas Jouy, ont participé à la cérémonie, célébrée devant un millier de personnes.

Depuis plusieurs dizaines d'années, les anciens d'Afrique du Nord ont dû apprendre à être patients. D'abord pour que le conflit algérien soit reconnu comme guerre, au bout de 36 ans. Ensuite pour que soit érigé le Mémorial de la Somme, serpent de mer ces dernières années. Soulagé, André Dechoz, président de l'Union départementale des anciens combattants (UDAC), a exprimé sa satisfaction mais aussi sa tristesse: « Ce mémorial, aujourd'hui, il est là devant nous, devant nous tous. Hélas, beaucoup de nos compagnons disparus ne connaîtront pas la joie de le voir.»

117 communes (sur 782) ont donné de l'argent pour le monument, dont le coût de près de 100 000euros a aussi été supporté par le conseil général, l'enveloppe parlementaire du sénateur Daniel Dubois et les anciens combattants.

Le choix de Péronne, commune marquée par la guerre, a paru logique à beaucoup d'élus. « Je suis particulièrement émue que le Mémorial soit ici», a lancé le maire Valérie Kumm. La passerelle avec la Grande Guerre paraît évidente. «L'histoire de la Somme a été marquée par la guerre (...), les paysages meurtris, a souligné de son côté le président du conseil général, Christian Manable. Nous préparons d'ailleurs le centenaire de la Grande Guerre auprès de l'Unesco, pour que les champs de bataille entrent au Patrimoine mondial. Péronne y trouvera sa place.»

En attendant, les anciens combattants (hormis l'UNC, opposée) ont, eux, bien trouvé leur place auprès de ce nouveau mémorial, devant lequel une grande partie de la foule est venue se faire photographier après la cérémonie. L'événement aura été tellement attendu qu'il semble déjà faire partie de l'histoire. Comme la guerre.

BENJAMIN MERIEAU

le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 18:29

Dimanche 13 Novembre 2011

PERONNE Le Mémorial de Péronne enfin inauguré ce dimanche

Les curieux se pressaient déjà hier pour admirer le monument.

Les curieux se pressaient déjà hier pour admirer le monument.

Après moult rebondissements, les anciens combattants disposent d'un mémorial départemental pour leurs camarades morts en Afrique du Nord.

Le calme avant la tempête. À la veille de son inauguration en grande pompe, ce matin à 11heures, les curieux sont déjà quelques-uns à venir apprécier ou photographier le nouveau mémorial dédié aux soldats morts en Afrique du Nord, situé à Péronne (est de la Somme). Aujourd'hui, plusieurs centaines de personnes sont attendues pour baptiser le colosse de marbre où figurent les noms des 235 militaires tués en Algérie et ailleurs.

Il aura pourtant fallu patienter plusieurs années avant que le projet, piloté par l'Union départementale des anciens combattants (Udac), ne soit finalisé. La faute à des changements de programme ou quelques difficultés à réunir la somme demandée (environ 100000 €). Sans oublier quelques dissensions, comme l'opposition de la direction départementale de l'Union des combattants (UNC).

L'idée remonte à loin, comme nous l'expliquait voici quelques mois Maurice Grosjean, vice-président départemental de l'Udac. «Nous avions eu l'idée d'un Mémorial départemental en2006, lorsque nous avons publié notre ouvrage Défense d'oublier, consacré aux soldats du département morts en Afrique du Nord».

Pour les responsables, il a fallu batailler

La ville d'Amiens avait alors accepté d'accueillir le projet avant un changement de bord politique et un refus final présenté en2009. Albert et Péronne ont ensuite toutes deux porté leur candidature pour accueillir le monument, la seconde étant finalement choisie.

Une fois le souci de l'emplacement réglé, les anciens combattants ont dû s'atteler à réunir les 100000€ pour la construction du Mémorial et la publicité autour.

Entre dons des anciens combattants, des communes et subventions des institutions, le montant demandé est finalement atteint au printemps de cette année. De quoi laisser la voie ouverte à la marbrerie péronnaise Bobeuf pour réaliser les travaux.

Des travaux qui ont sans doute suscité l'ire de Claude Coquillat, responsable de l'UNC Ham et principal pourfendeur du projet depuis de nombreuses années «Je ne vois pas pourquoi dépenser autant de pognon, nous déclarait-il en mars. Je suis contre la concentration des lieux de mémoire dans un même endroit. Les gens habitant sur la côte, vous croyez qu'ils viendront pour le voir?» En voilà un qui n'a pas dû recevoir d'invitation.

BENJAMIN MERIEAU

source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 18:52

P1080415.JPGVernissage de l' exposition d'une trentaine de toiles toutes récentes


Vendredi 18 novembre à 18 h au Centre Culturel de Corbie

et les subtiles sculptures de NELLKA, venue tous spécialement de Cherbourg.
 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 07:38

Salle de l'Enclos

Horaire 18h00

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 15:46

AMIENS : Exposition de Benoît GRAUX jusqu'au 31 décembre 2010

En octobre et novembre 2011, nouvelle expo de

 

 toiles acryliques au restaurant "Les Capucines" du Carlton

 

 à Amiens...

  

Visitez aussi son site http://benoitgraux.fr
 
Découvrez la peinture acrylique et aquarelle de Benoît Graux dans les galeries, où près de 200 peintures sont visibles, classées par période ou par thème
Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article