Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:05

Lundi 14 Novembre 2011

PÉRONNE Le Mémorial enfin inauguré devant un millier de personnes

André Dechoz (à droite), président de l'UDAC, s'est révélé à la fois heureux et ému de cette inauguration tant attendue.

André Dechoz (à droite), président de l'UDAC, s'est révélé à la fois heureux et ému de cette inauguration tant attendue.

Après de longues années d'attente, le Mémorial départemental pour les soldats morts en Afrique du Nord a été inauguré hier.

L'endroit où il fallait être hier dans la Somme? Assurément Péronne, où l'on a inauguré le Mémorial départemental aux soldats morts en Afrique du Nord. Anciens combattants, porte-drapeaux, élus, sous-préfet et même l'abbé de Péronne, Nicolas Jouy, ont participé à la cérémonie, célébrée devant un millier de personnes.

Depuis plusieurs dizaines d'années, les anciens d'Afrique du Nord ont dû apprendre à être patients. D'abord pour que le conflit algérien soit reconnu comme guerre, au bout de 36 ans. Ensuite pour que soit érigé le Mémorial de la Somme, serpent de mer ces dernières années. Soulagé, André Dechoz, président de l'Union départementale des anciens combattants (UDAC), a exprimé sa satisfaction mais aussi sa tristesse: « Ce mémorial, aujourd'hui, il est là devant nous, devant nous tous. Hélas, beaucoup de nos compagnons disparus ne connaîtront pas la joie de le voir.»

117 communes (sur 782) ont donné de l'argent pour le monument, dont le coût de près de 100 000euros a aussi été supporté par le conseil général, l'enveloppe parlementaire du sénateur Daniel Dubois et les anciens combattants.

Le choix de Péronne, commune marquée par la guerre, a paru logique à beaucoup d'élus. « Je suis particulièrement émue que le Mémorial soit ici», a lancé le maire Valérie Kumm. La passerelle avec la Grande Guerre paraît évidente. «L'histoire de la Somme a été marquée par la guerre (...), les paysages meurtris, a souligné de son côté le président du conseil général, Christian Manable. Nous préparons d'ailleurs le centenaire de la Grande Guerre auprès de l'Unesco, pour que les champs de bataille entrent au Patrimoine mondial. Péronne y trouvera sa place.»

En attendant, les anciens combattants (hormis l'UNC, opposée) ont, eux, bien trouvé leur place auprès de ce nouveau mémorial, devant lequel une grande partie de la foule est venue se faire photographier après la cérémonie. L'événement aura été tellement attendu qu'il semble déjà faire partie de l'histoire. Comme la guerre.

BENJAMIN MERIEAU

le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE - dans NOVEMBRE
commenter cet article

commentaires