Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:41

Mardi 31 Janvier 2012

PICARDIE Les péages plus chers demain

La hausse des tarifs est en grande partie basée sur l'inflation, qui en2011 devrait se solder par une hausse de 2,2%. (Photo: FRED DOUCHET)

La hausse des tarifs est en grande partie basée sur l'inflation, qui en2011 devrait se solder par une hausse de 2,2%. (Photo: FRED DOUCHET)

Les tarifs de la Sanef augmentent de 2,31% demain matin. Justifiée en partie par des investissements, cette hausse soulève néanmoins des interrogations.

Après l'essence à la hausse, les péages. Comme chaque année au 1er février, les tarifs au péage des autoroutes vont augmenter de 2,5% en moyenne nationale et de 2,31% sur le réseau de la Sanef qui dessert la Picardie. Il en coûtera par exemple 10 centimes de plus pour un trajet Amiens- Beauvais ou 30centimes sur Amiens-Paris (via l'A1).

Exemples de tarifs (SANEF) (2012 par rapport à 2011) :

  • Paris-Senlis:1,80 euros (stable)
  • Paris-Lille:15,40 euros contre 15 euros (+2,7%)
  • Amiens-Abbeville :4,10 euros contre 4 euros (+2,5%)
  • Amiens-Beauvais:4,70euros contre 4,60 euros (+2,2%)
  • Amiens-Paris (A29 et A1) : 10,40 euros contre 10,10 euros (+2,8%)
  • Amiens-Esserteaux : 1,40 euros (stable)
  • Poix-de-Picardie- Aumale:1,50euros (stable)

«Cette hausse annuelle est contrôlée par l'État et se fait au bénéfice des clients», justifie Arnaud Hary, directeur des concessions à la SANEF (1761km d'autoroutes). «Elle s'appuie sur l'inflation (NDLR: 2,2% en2011) . Elle prend en compte aussi nos investissements ainsi que la hausse de la Taxe d'aménagement du territoire (TAT) destinée à financer les lignes de chemins de fer.»

143 km de chaussées rénovées en 2011

Chiffres à l'appui, la Sanef évoque ainsi 166millions d'euros dépensés en2011 pour rénover 143km de chaussées, 13ouvrages d'art et 20aires de service. Ces chantiers se poursuivront en 2012.

Le concessionnaire mentionne également un plan triennal (2010-2013) de 250millions d'euros d'investissements «verts» (protection de la ressource en eau, de la flore, etc.)

Reste que le passage à la tirelire fera grincer. D'autant que les hausses diffèrent d'un secteur sur l'autre, au point de penser que les concessionnaires poussent les prix sur les portions les plus fréquentées.

Cette pratique dite du «foisonnement» a d'ailleurs conduit à la création en2009 d'un comité des usagers du réseau routier national.

D'autant aussi qu'entre 2004 et 2010, les sociétés d'autoroutes, aux dividendes confortables, auraient augmenté leurs tarifs deux fois plus vite que l'inflation. Si la Sanef ne communique pas ses bénéfices de2011, son résultat net a dépassé les 270millions d'euros en2010.

Un report des camions sur les nationales

Suite à la privatisation des réseaux très endettés, «les actionnaires ont dû emprunter pour acheter». «Ils se remboursent sur les bénéfices. Et puis l'utilisateur est maintenant le payeur et non plus le contribuable», rétorque Arnaud Hary.

À la Fédération des transporteurs routiers (880entreprises pour 24 000emplois en Picardie), c'est la grogne. «Sur 5ans, la dépense annuelle des péages par véhicule a augmenté de 23 %», calcule son président Bertrand Caille. Conséquence, «alors que notre usage des autoroutes a déjà baissé de 4,3% en 2010, nous allons devoir poursuivre ce report vers les routes nationales.»

De quoi susciter des craintes en terme de sécurité routière, dont les chiffres sont d'ailleurs très mauvais en ce début d'année dans la Somme (31accidents contre 24 en2011), car les routes nationales restent quatre fois plus dangereuses que les autoroutes.

Arnaud Hary, lui, assure qu'en dépit d'une baisse constatée en2008 avec la crise, la fréquentation du réseau Sanef reste stable. Mieux, les Français plébisciteraient la qualité des autoroutes.

Selon une enquête nationale commandée par les concessionnaires (AFSA), excluant la question des tarifs, les utilisateurs leur accorderaient une très bonne note de 8/10. Encore heureux.

GAËL RIVALLAIN  source le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires