Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 23:59

941507_3766354653145_865139548_n.jpg

 

Comme chaque année, venez rencontrer les producteurs et déguster leurs produits pour vos repas de fête

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 20:45

Le Souvenir de plus en plus présent

Publié le 04/12/2013

Par DENIS DEMARCY

| CORBIE |

Au travers du bilan de l'année écoulée, le comité local du Souvenir français a montré samedi quelle part il prenait dans le devoir de mémoire, notamment chez les jeunes.

Quelques élus et représentants d'associations sont venus assister à cette réunion annuelle d'une section qui compte 47 adhérents individuels et deux associations affiliées.
F rancis Danez présidait ce samedi la réunion annuelle du comité local du Souvenir français.

Le rapport d'activité montre un effectif en hausse avec 47 adhérents individuels et 2 associations affiliées.

De nouvelles communes ont pris une délibération pour confier au comité l'entretien de tombes en déshérence de soldats ou civils morts pour la France.

Le déplacement du monument aux morts de Corbie a permis d'y faire inscrire 14 noms qui n'y figuraient pas : 10 pour la première guerre, 2 pour la seconde, 1 pour l'Indochine et 1 pour l'Afrique du Nord.

« Mais il y a encore peut-être des oublis », a confié Francis Danez. La section locale continue à associer de plus en plus souvent les jeunes aux cérémonies du souvenir, une action très remarquée et très appréciée par tous ceux qui assistent à ces commémorations.

Ainsi des flammes de l'espoir ont été déposées 89 par des enfants au cours de cérémonies officielles.

Six jeunes ont pu visiter le wagon de l'Armistice dans la clairière de Rethondes et le Mémorial de la Déportation au camp de Royallieu à Compiègne.

Quelques membres du comité ont aussi accompagné à la coupole d'Helfaut une classe de l'école Roses de Picardie de Corbie, lauréate du concours de la délégation générale.

Aline Tévenart, vice-présidente du comité, a aussi rappelé la venue dans les écoles, collèges et lycée de Marie-Thérèse Fainstein, résistante déportée qui sait parler aux jeunes générations de sa captivité en France puis dans les camps nazis.

Marie-Thérèse Fainstein sera, d'ailleurs, présente dans notre région du 9 au 13 décembre.

Assurant sa présence à une cinquantaine de manifestations dont 37 sorties de son drapeau, le comité du Souvenir Français a montré son dynamisme au cours de l'année écoulée.

Pour joindre le comité local du Souvenir français : 03 22 48 42 83 ou souvenir-français.corbie@orange.fr.



De notre correspondant

DENIS DEMARCY

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 13:37

2013_11_281-corbie-photo-ANTOINE-Gerald.jpg

invitation de l'association Cardan

"Le groupe culture de Corbie, les groupes d'insertion du territoire : Association la Maisonnée,  l'Espace de Solidarités et le CFPPA Haute Somme vous invitent à venir à sa soupe populaire et littéraire,

 

  le jeudi 28 novembre à 18h30.  au centre ADALHARD à Corbie (28/30 Place de la République). 

 

Vous pourrez flatter vos oreilles avec des textes drolatiques et rêveurs, et régalerez vos papilles avec des soupes et autres quiches de saison."

2013_11_282-corbie-photo-ANTOINE-Gerald.jpg

 

2013_11_283-corbie-photo-ANTOINE-Gerald.jpg

 

 

2013_11_285.jpg

 

Une agréable soirée où j'ai pu rencontrer des personnes que j'avais connu lors de ma présidence de l'association La Maisonnée des cantons en 2008-2009.

J'ai pu rappeler à d'autres mon rôle dans la création de cette association en 2008 dont je fus le 1er président bénévole  jusqu'à ma démission en mai 2009.

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 10:30

APEV-CORBIE-2013.jpg

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 09:34

CORBIE-journee-RAM.jpg

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 14:51

« C'est pour nous la journée nationale de solidarité, explique Monique Démaret, responsable de l'antenne de Corbie. Ces dons nous permettent ensuite de pouvoir faire des aides alimentaires ou de débloquer des situations urgentes. »

Secours catholique Corbie 08

Secours-catholique-Corbie.jpg

Secours-catholique-Corbie-01.jpg

Secours catholique Corbie 02

Secours catholique Corbie 04

Secours catholique Corbie 05

Secours catholique Corbie 06

Secours catholique Corbie 07

Secours catholique Corbie 09

Secours catholique Corbie 10

Secours catholique Corbie 11

Secours catholique Corbie 12

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 14:04

Accueil, écoute et convivialité, des mots importants pour le Secours catholique qui tiendra dimanche, à l'Enclos, une permanence pour recevoir des dons.

Une journée solidaire pour les plus démunis

Publié le 16/11/2013

Par Courrier picard

 

| CORBIE |

 

La porte sera encore grande ouverte tout cet hiver au Secours catholique qui organise ce dimanche une opération de solidarité dans l'Enclos.

En effet, les bénévoles du Secours catholique tiendront une permanence de 9 heures à 16 h 30 pour recevoir des dons, organiser une tombola et vendre des objets et des vêtements.

De graves problèmes

de précarité

« C'est pour nous la journée nationale de solidarité, explique Monique Démaret, responsable de l'antenne de Corbie. Ces dons nous permettent ensuite de pouvoir faire des aides alimentaires ou de débloquer des situations urgentes. »

Car dans une agglomération comme Corbie-Fouilloy, même s'ils ne sont pas toujours visibles, de graves problèmes de précarité se posent régulièrement. « Nous sommes ici à l'écoute des gens, notre local sert à tisser des liens, à percevoir les besoins de ceux qui viennent s'y réchauffer en buvant un café. Nous travaillons en liaison avec les assistantes sociales du secteur, la mairie, le centre communal d'action sociale, et les autres structures comme l'épicerie solidaire ou les Restos du cœur », précise Bernard Brochot, l'un des bénévoles.

Ce sont en moyenne 200 personnes qui viennent chaque année frapper à la porte du local. Presque la moitié est en grande précarité. « Il arrive aussi, il faut le savoir, que des gens dorment dans la rue, dans un couloir ou une habitation non chauffée. Le lendemain matin, après une telle expérience dans le froid, ils viennent chercher des vêtements chauds. Parfois des jeunes sans travail sont exclus de leur famille. Ils viennent nous parler. Ensuite avec le retour de la belle saison on voit moins de monde », témoignent Monique et Bernard, toujours attentifs à ceux que la crise frappe soudainement et qui ne sont pas prêts à faire face.
Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 09:42

 

Le don de Chartres a sa place

Publié le 14/11/2013

Par Courrier picard

| CORBIE |

Le château-mairie a désormais son « Espace Chartres », en mémoire de la ville qui aida Corbie à se reconstruire après la Grande Guerre.

Le parvis devant le château-mairie porte désormais le nom d'Espace Chartres. Le parvis devant le château-mairie porte désormais le nom d'Espace Chartres.
Lundi, les commémorations de l'armistice ont permis à Marie-Christine et Michel Damagnez de dévoiler « l'Espace Chartres », nom que portera désormais le parvis situé devant la mairie.

Après la Première Guerre mondiale, les villes non touchées par le conflit se sont mobilisées pour aider les villes du nord et de l'est qui avaient subi des destructions. Corbie avait été bombardée au printemps 1918. « Ainsi, en 1921, la commune a reçu 45 000 francs de Chartres et de communes environnantes de deux cantons », a expliqué Alain Babaut. Des représentants de ces communes bienfaitrices avaient été reçus à Corbie au printemps 1921. Il en est fait mention dans le registre des délibérations du conseil municipal mais sans précision.

Le geste généreux

de deux cantons

En avril 1921, ce fut au tour de Jean Masse, maire de Corbie, et de Félix Prégaldin, premier adjoint, d'être reçus à la mairie de Chartres. Le conseil municipal a décidé d'utiliser le don de Chartres pour acheter le château. Cet achat, pour la somme de 140 000 francs, est annoncé lors du conseil municipal du 29 juin 1921.

En mars 2013, Marie-Christine et Michel Damagnez ont soumis l'idée de rappeler le geste de Chartres à l'occasion des travaux de réhabilitation de l'hôtel de ville et de la création du parvis. Ils ont joint à leur suggestion, un article du journal Le Petit Corbéen du 7 mai 1921 qui relate la visite de Jean Masse et de Félix Prégaldin à Chartres. Il est noté dans cet article : « Dans cette cité, le nom de Chartres, scellé sur la plaque d'une rue ou donné à un jardin public, à une place rappellera aux générations futures le geste généreux des deux cantons de Chartres. »

Puis la cérémonie s'est poursuivie au centre Adalhard, où Bruno Tourbier, président de l'amicale pour le don de sang bénévole de Corbie mais aussi président de l'Union départementale et président du comité régional de Picardie, a remis la médaille de chevalier dans l'ordre du mérite du sang à Patrick Gourlay, membre très actif de l'amicale locale.

Lundi, un cortège composé de musiciens de l'Ensemble musical, de sapeurs -pompiers, de porte-drapeaux, d'élus, de représentants d'associations et de nombreux Corbéens, est parti de la rue Höxter-Corvey pour rejoindre le monument aux morts, où quelques enfants ont déposé des bougies au nom du Souvenir Français.
Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 09:40

 

Un petit parfum de Noël et un mois intense à la médiathèque

Publié le 14/11/2013

Par Courrier picard

| CORBIE |

Ce vendredi 15 novembre, à 20 heures, la médiathèque diffusera le film Pop up The Pops, un film de Stéphane Grimmont et Benoît Thibaut, dans le cadre du mois du film documentaire et en partenariat avec la bibliothèque départementale de la Somme. Un témoignage immersif de 52 minutes sur l'émergence d'un jeune groupe de pop originaire de Rennes : The Popopopos. La séance sera suivie d'un débat en présence de Bertrand Devendeville, chanteur du groupe.

Le samedi 21 décembre, les plus jeunes sont conviés à une lecture-spectacle de contes de Noël par la Compagnie Le Théâtre de l'Orage (durée 45 minutes, à partir de 6 ans). Les Rendez-vous pour les heures du conte, notamment les « Histoires pour les petites oreilles » pour les 3 à 5 ans, sont fixés les mercredis 20 novembre et 18 décembre, à 10 h 45, et le « Tire Lire », pour les 6-9 ans, le mercredi 11 décembre, à 15 heures.

Part'âges propose le mardi 26 novembre, à 15 heures, des lectures intergénérationnelles, des nouvelles, des contes, des poésies où après chaque lecture, chacun est invité à commenter le texte lu en faisant part de son expérience et de son vécu.
Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 09:37

Le maire de Bonnay, « un chef de village » à la télé

Publié le 14/11/2013

Par Courrier picard

| BONNAY |

Le réalisateur François Maillard a suivi Denis Demarcy (photo) durant un an, au plus près du quotidien d'un maire de commune rurale. Le

réalisateur François Maillard a suivi Denis Demarcy (photo) durant un an, au plus près du quotidien d'un maire de commune rurale.

 

 

Ce soir, à 19 h 30 au théâtre des Docks (sur invitations), le film documentaire intitulé « Les tribulations d'un chef de village », écrit et réalisé par François Maillard, sera diffusé en avant-première. Il s'agit d'un reportage de 52 minutes montrant le travail d'un maire d'une commune rurale, en l'occurrence Denis Demarcy, le maire de Bonnay. « Je n'aime pas trop les honneurs », sourit l'intéressé (par ailleurs correspondant local du Courrier picard), avec la discrétion qui le caractérise. S'il a accepté d'être suivi depuis novembre 2012, c'est pour, dit-il, « montrer ce que les gens ne savent pas d'un travail d'un maire, y compris ceux des petites communes. » On y voit des moments de joie, mais aussi les petits tracas du quotidien des administrés, pour lesquels le maire est l'interlocuteur privilégié. Puisque l'adage veut qu'un homme averti en vaut deux, Denis Demarcy pensait savoir à quoi s'attendre, après 24 ans à occuper la fonction de secrétaire de mairie avant de ceindre l'écharpe. « Pourtant, je n'imaginais pas du tout ce que peut être la solitude d'un maire et le boulot que cela représente. » Ce sont ces moments que le réalisateur a voulu saisir.

Le reportage sera diffusé sur France 3 Picardie et France 3 Nord/Pas-de-Calais samedi 16 novembre, à 15 h 20.

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans NOVEMBRE 2013
commenter cet article