Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 09:26

Bande annonce du festival « DOC' EN PICARDIE » from images contemporaines on Vimeo.

 

FESTIVAL « DOC' EN PICARDIE »
Festival documentaire sur la Résistance
Montdidier du vendredi 7 au dimanche 9 février 2014
Abbeville du vendredi 21 au dimanche 23 février 2014
Programmation des films :
Raymond Aubrac, les années de Guerre de Pascal Convert et Fabien Béziat ; Les trois guerres de Madeleine Riffaud de Philippe Rostan ; La Résistance dans le Vimeu de Jean-Marc Ricouard et Julien Cahon (CRDP);
La voix de Jean Moulin de Jorge Amat ; Cécile Rol-Tanguy, une combattante de la liberté de Patrick Barbéris ;
La Résistance dans l'Amiénois de Julien Cahon et François Cassel (CRDP) ; Jean Catelas de Jean-Pierre Denne ; Les FTP-MOI dans la Résistance de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia.

Programmation musicale : Boris Pélosof Trio ; Bertrand&... ; Trio d'vie ; Quai des brunes ; Bordel de Mel ;
HK et les Déserteurs ; Les Pinailleurs.

Expositions : Les étrangers dans la Résistance, Jean Moulin, une vie d’engagements (ONAC)
Carte blanche à deux artistes peintre, sur le thème la Résistance : Anne Capelle et Véronique Leclercq

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 17:05
Babaut - Demaison : le duel se précise

Publié le 03/01/2014

Par BAKHTI ZOUAD


| CORBIE[MUNICIPALES ] MUNICIPALES 2014 |

Éternels adversaires, les deux candidats aux municipales ont quasiment bouclé leur projet respectif. Tous les deux ont comme priorité les services à la population.

Comme lors du deuxième tour des élections cantonales, on se dirige vers un duel entre le maire sortant Alain Babaut (sans étiquette) et la conseillère générale du canton de Corbie Isabelle Demaison (PS).
À moins de trois mois des élections municipales, les deux candidats déclarés pour l'instant, le maire sortant Alain Babaut (sans étiquette) et la conseillère générale du canton de Corbie Isabelle Demaison (PS) peaufinent leur projet respectif qu'ils présenteront aux Corbéens et Corbéennes. « Sans doute fin janvier », confie le premier qui dit vouloir mettre le paquet sur les services à la population et poursuivre le travail de fond que lui et son équipe mènent depuis 2008.

« C'est ce dont les habitants ont besoin. Il y a plusieurs priorités : la création d'une cantine qui vient d'ailleurs de passer en commission et le projet d'une crèche doublée d'une garderie.
» Le maire centriste estime que les projets présentés à la population dans le cadre des élections municipales devront être chiffrés. « Sinon, ce n'est pas sérieux, on se doit d'être transparent et ne pas promettre n'importe quoi », prévient la tête de liste de « Servir Corbie ».

Du côté d'Isabelle Demaison, le projet est « quasiment ficelé ». La liste « Corbie autrement », avec 15 femmes et 14 hommes, devrait être présentée courant février. « Un projet municipal n'est pas une compilation d'idées. On doit remettre du lien et du sens avec ce qui existe déjà, travailler en bonne intelligence avec l'intercommunalité », explique Isabelle Demaison pour qui multiplier les investissements sans vision d'ensemble peut être contre-productif.

Non sans une pointe d'ironie, elle se réjouit que le maire sortant ait entrepris de favoriser la création d'une crèche et d'une cantine dans la ville. « Des projets que nous avions déjà dans notre programme en 2008 », rappelle-t-elle avant d'évoquer le développement économique. « L'intercommunalité (que préside Alain Babaut) aura un grand rôle à jouer dans les années à venir. Il faut arrêter de rejeter la faute sur Amiens si les projets ne se font pas et être lucide. » Allusion à peine voilée au rejet des projets présentés sur la ZAC de Villers-Bretonneux.

« On a aussi une vraie carte à jouer dans le domaine du tourisme. La ville d'Albert est une référence en matière de tourisme de mémoire alors que de notre côté on n'arrive pas à accueillir les Australiens
... », déplore la conseillère générale.

BAKHTI ZOUAD

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 16:10

20131231_110300.jpg

Une erreur s'est glissée sur le programme il faut lire 2014 au lieu de 2013!

 

PROGRAMME :

  • Vendredi 3 janvier 2014 à 20h00 - Il était une fois à Fouilloy
  • Vendredi 7 février 2014 à 20h00 - Les sapeurs pompiers de Corbie
  • Vendredi 7 mars 2014 à 20h00 - Jean Masse, les reconstructions après la guerre 14-18
  • Vendredi 11 avril 2014 à 20h00 - Les manuscrits et le psautier de Corbie

Lieu : Salle de la Communauté de Communes du Val de Somme ( Enclos côté piscine)

Entrée gratuite - Ouvert à tous!

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 15:24
Un petit marché du terroir pour le dernier jour de l'année

Publié le 02/01/2014

Par V.H le courrier picard

| CORBIE |

Clients et commerçants ne sont pas venus nombreux, mardi, pour le dernier marché du terroir avant la nouvelle année. Le marché traditionnel revient demain vendredi.

Sur le stand du charcutier, on plaisante entre habitués du marché du terroir installé à Corbie. (Photo FRED DOUCHET)

Petite affluence aussi bien du côté des commerçants que des clients, mardi 31 déecmbre pour le dernier marché du terroir de l'année. Exceptionnellement avancé de 24 heures, le rendez-vous n'a pas connu son succès habituel. « Il manque cinq exposants par rapport à un marché habituel », constate un commerçant.

Et ceux qui sont là ne sont pas forcément à la fête : comme la fleuriste qui attend les clients pour vendre ses compositions florales à poser sur les tables de fête.

Le vendeur d'escargot à nettement plus de succès. Les gourmets se succèdent devant sa petite vitrine. Comme Myrianne rassurée de trouver encore de quoi agrémenter son repas de la Saint-Sylvestre. « Comme je viens tard j'ai eu peur de ne plus en trouver. Je suis contente car c'est un produit festif que j'apprécie particulièrement ! »

« Le foie gras s'est bien vendu »

Les clients défilent aussi devant la vitrine du boucher du marché. « Je vous donne encore un peu d'andouille ? », demande-t-il à une cliente qui vient régulièrement faire ses courses sur le marché.

Sur le stand de vente de produits régionaux on s'étonne devant le faible nombre de clients présents.

L'occasion de faire le bilan des ventes avant la fête : « Le foie gras s'est bien vendu, tout comme les apéritifs », constate le vendeur. Avec 2014 qui débute, les bonnes habitudes reprennent. Avec le marché traditionnel le vendredi matin et le marché du terroir le mercredi matin.

V.H

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 15:18
Trois maisons s'embrasent à Corbie

Publié le 02/01/2014

Par BAKHTI ZOUAD le courrier picard.fr


| SOMME |

Deux maisons ont été détruites par un incendie et une autre très endommagée le 31 décembre à Corbie. Il n'y a pas eu de blessés. Un homme est en garde à vue.

Les deux maisons mitoyennes situées 18 et 20 rue du Pauchelet, ont été détruites par les flammes.

Un incendie s'est déclaré mardi 31 décembre à 21 h 50 à La Neuville, quartier de Corbie, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Amiens. Deux maisons ont été détruites et une troisième, non habitée, a été endommagée dans la rue du Pauchelet. Il n'y a pas eu de blessés.

Un couple de retraités, les époux Roussel, ont été relogés chez des proches tandis qu'un autre sinistré âgé d'une quarantaine d'années, chez qui le feu aurait pris, a été emmené par les gendarmes pour les besoins de l'enquête. D'ici quelques jours, un logement d'urgence meublé, actuellement occupé depuis septembre 2012 par une famille de sinistrés, sera libéré pour accueillir le couple de retraités, assure le maire Alain Babaut.

Un homme en garde à vue

« Tout a flambé à une vitesse folle, en à peine un quart d'heure, raconte René Roussel qui était devant la télé au moment des faits. Mon fils et ma belle-fille habitent juste en face, ce sont eux qui nous ont alertés après avoir entendu du bruit. On a juste eu le temps de sortir de la maison. » Le feu aurait vraisemblablement pris dans une maison voisine, au numéro 18. D'après M. Roussel, les flammes se sont propagées à la toiture d'une des maisons voisines, inhabitée, au numéro 16. « Puis, c'est notre maison au numéro 20 qui a été touchée », se désole M. Roussel en train de déménager les objets qui peuvent être encore sauvés. Dépêchés sur les lieux, les pompiers ont circonscrit l'incendie, mais n'ont pas pu sauver les deux maisons les plus touchées.

« Ce n'est pas étonnant, ce sont de vieilles bâtisses, les charpentes ont une bonne centaine d'années », souligne René Roussel qui a reçu, à deux reprises, la visite du maire-adjoint Jean Delabroye. « M. Babaut a pris de nos nouvelles également, il va nous aider, tout comme notre assureur. Je ne m'inquiète pas, il y a une solidarité qui s'organise », relativise le retraité qui a, malgré tout, beaucoup perdu.

« Nous avions acheté cette maison il y a six ans pour nous rapprocher de nos petits-enfants. J'avais fait beaucoup de travaux en isolant la toiture, en installant du chêne dans le salon et la cuisine et des volets roulants. »

Hier, mercredi 1 er janvier, le voisin chez qui le feu aurait pris était toujours entendu par les gendarmes qui mènent l'enquête pour déterminer les causes du sinistre. Il a été placé en garde à vue à Villers-Bretonneux.

 

BAKHTI ZOUAD

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 16:34

SCORE-CORBIE-ANTOINE-GERALD.JPG

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 16:17
L'artiste d'Arménie sur les traces de son grand-père

Publié le 30/12/2013

Par Courrier picard


| CORBIE |

Le céramiste David Ohannessian a fait quelques décors de l'hôtel Macassar. Sa petite-fille est venue les contempler.

Sato Moughalian, flûtiste arménienne qui tourne dans le monde entier, a fait une halte au Macassar pour admirer l'oeuvre de son grand-père.
Marie-Christine et Michel Damagnez, de l'association Les Amis du Vieux Corbie ont reçu l'artiste Sato Moughalian venue découvrir au Macassar, une oeuvre remarquable de son grand-père, le grand céramiste David Ohannessian.

Cette flûtiste réputée, d'origine arménienne, et créatrice du groupe musical newyorkais « Perspective ensemble », se produit dans de nombreux pays et régulièrement en France. Parallèlement à son métier, elle effectue des recherches sur les travaux de son grand-père : David Ohannessian, un céramiste qui s'installa pour une grande partie de sa vie à Jérusalem.

Il a développé et a fait connaître l'art arménien de la céramique en réalisant de multiples chefs-d'oeuvre dont les décorations du musée Rockfeller, de la fontaine de l'hôpital Saint-Jean, du mémorial de l'église écossaise.

Il reçut le grand prix d'honneur lors de l'Exposition coloniale de Paris en 1931.

Les tuiles de David Ohannessian issues de son atelier « Dome of the rock tiles » à Jérusalem ont changé le visage de la ville sainte mais se sont exportées dans le monde entier et même jusque Corbie.

Ainsi après avoir reçu l'aide de Marie-Christine et Michel Damagnez, Sato est venue à Corbie et a pu admirer le travail artistique réalisé par son grand-père dans le salon dit marocain du Macassar, maison située place de la République et appartenant à Ian et Miguel, les propriétaires actuels de cet hôtel très apprécié.

Ces fresques avaient été commandées par Monsieur et Madame Blottière après la Première guerre mondiale. On y retrouve les thèmes chers à David Ohannessian, à savoir les arbres et les fleurs, principalement des cyprès aux couleurs dominantes de bleu profond, de vert et de rouge à l'image de la mosquée Rustem Pasha d'Istambul.

Les murs de la pièce sont en effet entièrement recouverts de tuiles céramiques et représentent à ce jour le seul grand ensemble de seize panneaux réalisés par l'auteur.

L'émotion de Sato devant l'une des oeuvres de son grand-père mort en 1948, fut palpable. « Je me sens chez moi », a-t-elle confié.
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 16:13
Un seul ramassage au lieu de deux

Publié le 31/12/2013

Par M.T.

| COLLECTE DES DECHETS |

À partir du 1 er janvier, Corbie, Villers-Bretonneux, Fouilloy, Daours et Vecquemont passent au ramassage hebdomadaire des déchets. Avec des bacs dotés de puces.

Les nouveaux bacs seront équipés d'une puce pour un paiement à la présentation en 2016.
Les poubelles du réveillon sont souvent bien pleines. Mais si la fête embrume un tantinet les esprits, les habitants de Corbie, Villers-Bretonneux, Daours, Vecquemont et Fouilloy devront faire preuve d'une attention particulière au moment de sortir leurs bacs. C'est en effet à partir du 1 er janvier que ces communes (dont les deux plus importantes de la communauté de communes du Val de Somme, en terme de population) passent au ramassage hebdomadaire des déchets.

Une petite révolution qui a été préparée en amont. Depuis la fin du mois d'octobre, les employés de Veolia, la société en charge de la collecte, ont procédé à une opération porte-à-porte pour informer les habitants.

Un paiement « à la présentation » en 2016


Un prospectus, rappelant la marche à suivre et l'objectif de la collecte hebdomadaire, a été distribué à tous les foyers.

Ces cinq communes étaient les dernières de l'intercommunalité à bénéficier de deux ramassages dans la semaine. Les élus ont décidé une harmonisation à l'échelle de la communauté de communes.

Il s'agit surtout de réduire la production de déchets et de mieux les trier. Les bacs ont été dotés de puces électroniques qui, dans un premier temps, permettront de « photographier » la quantité de déchets de chaque foyer.

Dans un second temps, les puces permettront une facturation « à la présentation ». Cette mesure n'entrera en vigueur qu'en 2016. « Aujourd'hui, la collecte des déchets fait l'objet d'un paiement en fonction du foncier bâti, rappelle Delphine, l'ambassadrice du tri de la communauté de communes. En 2016, il y aura une part fixe et une part variable dite part incitative : moins on sort ses poubelles, moins on paye, ce qui incite les habitants à ne présenter que des poubelles bien remplies. »

Et l'ambassadrice de rappeler que des bacs remplis à moitié, voire presque vides, constituent un travail supplémentaire pour les employés et une charge pour la collectivité. Les deux prochaines années seront la période du rodage du système, en quelque sorte, en préparant les habitants à sa mise en œuvre.

M.T.

LE COURRIER PICARD.FR

Partager cet article
Repost0