Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 12:50

 

Meeting de Hollande : "c'était beau à voir"

REPORTAGE - "Exemplaire", "cohérent", "rassembleur" : les participants au meeting du candidat PS, dimanche à Bercy, chantaient unaniment les louanges de leur poulain. En promettant, aux portes de la victoire, que le changement adviendra.

Près de 20.000 personnes - 22.000 selon les organisateurs - étaient présentes à Bercy, le 29 avril 2012, pour le dernier meeting parisien de François Hollande.Près de 20.000 personnes - 22.000 selon les organisateurs - étaient présentes à Bercy, le 29 avril 2012, pour le dernier meeting parisien de François Hollande. © AFP/F.DUFOUR

Paris-Bercy, 17h, dimanche. Les participants au meeting de François Hollande commencent à quitter le palais Omnisport, clignant des yeux à la lumière du jour retrouvé. Certains entonnent un "François, président". Des sourires barrent les visages. "On va gagner", hurle en sautillant Pauline, 20 ans, sur les grandes marches qui conduisent à la salle de spectacle, comble pour l'occasion. "C'était beau à voir", répète, enthousiaste, l'étudiante en sciences politiques, militante au MJS, prenant à témoin sa copine assise à côté. "Et ça donne le moral". Si le candidat PS transforme l'essai dimanche, cette petite blonde en est sûre, "il va mettre en oeuvre le changement. Je n'en doute pas une seconde. Il est à la hauteur". Redescendant un peu de son nuage, elle analyse : "Malgré ce que pensent certains, il a une vraie stature internationale, ses administrés en Corrèze sont très contents. Il va gérer la France aussi bien que son département", pronostique la jeune fille.

 

Patrick et Germain, deux amis, discutent sur l'esplanade. Eux ont regardé le discours sur l'écran géant installé dehors. Ils disent n'avoir pas perdu une goutte de la clameur, qui a transpercé les parois. "On sent un engouement", estime Patrick, sans emploi, 57 ans ("le même âge que François Hollande!"). "Son discours était exemplaire, rassembleur. Tous les Français peuvent se retrouver dans ce qu'il a dit", estime le quinquagénaire. Cet abstentionniste en 2007 "à cause du côté infantile de Ségolène Royal", est certain qu'au second tour, François Hollande "va frôler les 60%". "Il a parlé d'espoir. Il voit juste. De l'espoir, vu la souffrance accumulée depuis 5 ans, on en a besoin", ajoute son copain Germain, musicien aux cheveux longs de 33 ans. "Nicolas Sarkozy nous a laminés et il n'a pas épargné son adversaire", estime Patrick. "François Hollande a évoqué la polémique sur les 700 mosquées et Tariq Ramadan. Il ne fait que se défendre ! Nicolas Sarkozy a une vraie volonté de nuire, il a contaminé le débat. Il nous faut maintenant l'antibio", assène Patrick. "Mais le rejet de Sarkozy est profond. C'est plus facile de l'emporter cette année qu'il y a cinq ans", nuance Germain.

 

Karim et Salma, tous deux 51 ans, s'avancent vers la bouche de métro. Bercy était leur premier meeting. Ils sont conquis. "Son discours était cohérent, autant que les précédents que nous avons vus à la télé", indique Karim. Une formule, dans le discours de François Hollande, a particulièrement parlé à ce couple de gauche :"il n'y a qu'une seule France". "Nicolas Sarkozy est un président qui divise. C'est agréable d'entendre que toutes les religions et les ethnies vont être accueillies", ajoute Salma.

"Le changement, je l'attends comme le Messie"

Diane, 27 ans, rentre chez elle en métro. Cette professeur d'histoire-géographie a écouté un "très beau discours, celui qu'on voulait entendre depuis longtemps". Cette jeune femme "de gauche", qui a voté Eva Joly le 22 avril et François Bayrou au premier tour de 2007, a particulièrement apprécié l'intérêt accordé à l'Europe et à l'effet d'une victoire sur les "dictateurs" disséminés dans le monde. Diane se dit aussi surprise. "Je ne m'attendais pas à une telle ferveur", explique l'enseignante, avant de se reprendre. "Plus qu'une ferveur, j'ai noté que les gens commencent à être attachés à lui. Quand il a dit que dans tous les cas, il ne mènerait pas la campagne des législatives, les gens ont fait un 'Oh...' déçu." Certes, "les gens ne vont pas se tuer pour lui, mais ils voient sa douceur, son sourire gentil", ajoute Diane, saluant aussi l'humour du candidat, "qui va désarmer plus d'un adversaire".

S'il est élu, François Hollande, "il l'a très bien dit, ne changera pas notre quotidien", commence Diane. "Ce qui changera, ce sont les symboles", poursuit la jeune femme. "Il n'y aura plus d'oppositions entre classes sociales, entre privé et fonction publique. Elles n'existaient d'ailleurs que parce qu'on en parlait", analyse l'enseignante dans une critique non dissimulée à Nicolas Sarkozy. La jeune femme n'adhère pas à l'"immigration maîtrisée" que François Hollande appelle de ses voeux. Mais elle l'assure, en souriant : "Le changement, je l'attends comme le Messie".

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 09:16

Dimanche 29 Avril 2012

SOMME Des chevreuils en état d'ivresse s'égarent

À Amiens, le chevreuil est resté coincé entre les grilles de La Providence pendant 30 minutes.

À Amiens, le chevreuil est resté coincé entre les grilles de La Providence pendant 30 minutes.

Un chevreuil a parcouru les rues d'Amiens hier matin. Deux jours avant, un autre cervidé était tombé dans le couloir d'une maison à Corbie.

La dernière visite date de samedi. Il est environ 9h30 lorsqu'un chevreuil mâle est repéré sur le boulevard Maignan-Larivière (près du cirque) à Amiens.

«C'est un témoin qui nous a contactés», raconte un policier. Dans les minutes qui suivent, le téléphone du commissariat ne cesse de sonner. «Il a été vu rue des Otages, rue Albéric-de-Calonne et place Joffre».

Le brocard (jeune chevreuil mâle) qui poursuit sa route dans le quartier Henriville, a probablement emprunté la rue Dhavernas pour arriver juste devant les grilles de l'établissement scolaire La Providence, boulevard de Saint-Quentin.

Certainement effrayé par la circulation, l'animal tente de passer entre les barreaux de la grille, mais il reste coincé. Les policiers, qui devaient attendre l'arrivée de services compétents pour capturer le chevreuil, veilleront sur lui pendant plus d'une demi-heure, le temps qu'un agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage arrive.

Mais entretemps, l'animal réussit à se libérer. Il traverse le boulevard de Saint-Quentin, en évitant les voitures, et se réfugie dans les buissons qui longent le stade Moulonguet.

Les passants n'en reviennent pas. « Vous avez vu ça! lance alors un badaud qui promène son chien. Je crois que je vais aller me promener de l'autre côté pour éviter de l'effrayer.» Sage décision, car l'animal est en état de stress.

L'agent de l'ONCFS et un permanent du zoo réussissent finalement à attraper l'animal peu avant midi. Le chevreuil, en bonne santé, devait ensuite être relâché.

Dans les bois picards, il croisera peut-être un autre chevreuil, qui a visité le centre de Corbie (à 20km à l'est d'Amiens), jeudi après-midi.

Corbie : il chute à travers un toit

Son histoire est tout aussi insolite puisque cet animal s'est, lui, invité chez un particulier.

Il est environ 14heures lorsqu'André Hémery, un habitant de la rue Édouard-Hautecoeur entend un drôle de bruit provenant du fond de son logement. Intrigué, l'homme se rend dans la pièce. Il tombe alors nez à nez avec un chevreuil.

L'animal vient de tomber dans l'habitation, en passant à travers les tôles en plastique qui couvrent le couloir. Selon toute vraisemblance, l'animal se serait aventuré sur les toits après avoir traversé l'enclos qui surplombe les toitures de la rue.

Sur place, les pompiers du centre de secours décident de faire appel à des personnes compétentes. Et déjà, les agents de l'office national de la chasse et de la faune sauvage sont appelés à la rescousse.

«Il est préférable dans ce genre de cas de laisser faire des hommes équipés. D'autant que l'animal est blessé à une patte. Si on s'approche, il peut se faire très mal dans cet espace exigu, faire des dégâts et même nous blesser» expliquait le major Ouardjani, chef du centre de secours de Corbie, quelques minutes après que l'animal avait été calmé et évacué du domicile.

JEANNE DEMILLY et notre correspondant DENIS DEMARCY source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 09:03

bertrand 04

 

La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation dans les camps de concentration au cours de la guerre 39-45 

 

La ville de CORBIE commémore

La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation.

Dimanche 29 avril 2012 à 11h

 

Rassemblement sur la Place  de la République

Dépôt de gerbe au Monument aux morts

La population y est conviée

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 23:32

Jeudi 26 Avril 2012

SOMME L’Anzac Day pour ne pas oublier les soldats morts pour la paix

 Toutes les générations étaient présentes dans le public. (Photo FRED DOUCHET)

Toutes les générations étaient présentes dans le public. (Photo FRED DOUCHET)

Célébré à l’heure exacte de la bataille de Villers-Bretonneux, ce jour du souvenir a réuni dès l’aube plusieurs milliers de personnes.

Il est 4 heures du matin. La nuit enveloppe le mémorial national australien de Villers-Bretonneux. Dans un silence impressionnant, près de 4 000 personnes se recueillent à la mémoire des soldats morts lors de la Première Guerre mondiale. Le silence est rompu par les gardes d’honneur de la Fédération d’Australie, qui effectuent un salut, fusil à l’épaule, sur les marches du mémorial, saluant leurs frères d’armes disparus. Le brigadier Chris Appleton, maître de cérémonie, prend la parole pour introduire les orateurs, le service de commémoration de l’Anzac Day commence.

Le 25 avril 1918, il y a 94 ans, les brigades australiennes livraient un combat acharné pour empêcher la progression des Allemands sur Amiens. « Ici a été stoppé l’envahisseur » peut-on lire à la sortie de Villers-Bretonneux. Et c’est ici que l’Australie a choisi de rendre hommage à ses soldats, à ses blessés et ses familles endeuillées.

Ce matin du 25 avril 2012, les personnalités et les hommages se succèdent dans une atmosphère solennelle. La foule est composée d’anonymes, descendants de soldats, curieux, passionnés d’histoire, militaires d’hier ou d’aujourd’hui, députés, élus, étudiants… Tous étaient réunis autour de l’idée qu’il ne fallait pas oublier. Ne pas oublier ces hommes, ces inconnus, qui ont aidé à la victoire, au péril de leur vie. Ne pas oublier leur courage. Il faut se souvenir, pour ne pas recommencer.

Les hymnes nationaux résonnent sur la colline, les soldats se mettent au garde à vous. Et des centaines de personnes déposent au pied du mémorial des gerbes de fleurs, des couronnes de coquelicots rouge vif, comme autant d’hommages aux hommes morts pour la paix.

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:50

Vendredi 27 Avril 2012

VIGNACOURT Les Australiens mis à l'honneur

Warren Snowdon, ministre australien des anciens combattants, a découvert, mercredi, les clichés avec les jeunes de Vignacourt.

Warren Snowdon, ministre australien des anciens combattants, a découvert, mercredi, les clichés avec les jeunes de Vignacourt.

L'Anzac Day a été célébré en présence du ministre australien des anciens combattants. L'occasion d'inaugurer la Maison des Australiens, qui accueille les clichés de la famille Thuillier.

En l'espace de quelques heures, c'est tout un village qui s'est souvenu. Mercredi soir, la commune a célébré, à l'instar de Villers-Bretonneux, l'Anzac Day.

Cette cérémonie commémore la bataille du 25 avril 1915, qui vit les militaires australiens stopper l'offensive allemande vers Amiens. Pour l'occasion, Warren Snowdon, ministre australien des anciens combattants, Rick Wells, ambassadeur d'Australie ainsi que plusieurs citoyens australiens avaient fait le déplacement.

Pour tous, chaque moment a été empli d'émotion. Il y a d'abord eu le départ du cortège, à l'ancienne maison de la famille Thuillier. C'est dans cette bâtisse que furent redécouvertes, en 2011, près de 4 000 photographies datant de la guerre 1914-18.

Les soldats australiens figuraient sur 750 clichés de cette collection prise par Louis et Antoinette Thuillier, un couple d'habitants.

Dans les rues du village, une foule compacte, de plusieurs centaines de personnes, a ensuite défilé dans la rue d'Amour, jusqu'au cimetière militaire, trop petit pour accueillir tout le cortège.

Mais le point d'orgue de cette cérémonie a sans doute été l'inauguration de «la Maison des Australiens », ancienne maison des associations.

En découvrant les clichés de ces soldats, pris par le couple Thuiller à l'arrière du front, Warren Snowdon n'a pu cacher son émotion, saluant «l'importance de Vignacourt pour le personnel militaire australien lors de ces batailles ». «Vignacourt était un lieu où l'on se reposait et où l'on partageait des amitiés », a poursuivi le ministre.

Guidés par les adolescents de Vignacourt, qui ont participé à la préparation de cette cérémonie, Warren Snowdon et les Australiens présents ont pu (re) découvrir un bout de leur patrimoine, en terre de Somme.

Une exposition permanente

La Maison des Australiens a pour objectif de «se vouloir un lieu de passage, un lieu d'échange culturel au présent ». «L'importance de la collection Thuillier a désormais fait entrer Vignacourt parmi les sites incontournables pour les commémorations de la première Guerre mondiale », a conclu Stéphane Ducrotoy, maire de Vignacourt, promettant un rendez-vous en 2014 «pour les cérémonies du centenaire de la Grande Guerre ».

En attendant, Samariens comme Australiens peuvent désormais découvrir ces photographies, qui devraient rester exposées de façon permanente, dans la toute nouvelle Maison des Australiens.

ALEXANDRA MAUVIEL  source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:46

Vendredi 27 Avril 2012, mis à jour à 08h55

PICARDIE Le chômage encore en hausse

 

Fin mars 2012, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi s’établit à 99 512 dans la région Picardie. Cela correspond à une évolution de 1,0% par rapport au mois dernier (+ 976 personnes).

Le nombre de demandeurs d’emploi varie en mars 2012 par rapport à février 2012 de +0,8% dans l’Aisne et dans la Somme (soit respectivement + 254 et + 232 personnes) à +1,3% dans l’Oise (+ 489 personnes).

L’évolution annuelle, quant à elle enregistre une hausse de + 8,4%. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de +0,6 % par rapport à fin février, et s’accroît de +7,2 % annuellement.

En Picardie, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A augmente chez les hommes par rapport au mois de février de +0,7% et de +8,9 % sur un an. Les femmes quant à elles enregistrent une hausse mensuelle de +1,3% et un accroissement de + 7,9% sur un an.

Par ailleurs, ce mois-ci, les jeunes de moins de 25 ans restent stables 0,0 % (+3,6 % sur un an), les 25-49 ans enregistrent une augmentation de + 1,3 % (+7,5 % sur un an) et les 50 ans et plus, connaissent une hausse de + 1,1 % (+ 16,6% ces douze derniers mois).

  • Source : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRRECTE) de Picardie
  • source le courrier picard.fr
Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 16:59
reponse-a-Fouilloy.JPG
 
Courrier de François Hollande pour la mobilisation à Fouilloy, dans la Somme,
contre les suppressions de postes

Bonjour,
Vous trouverez ci-joint le courrier de soutien à la mobilisation à Fouilloy (Somme) signé par François Hollande,
en réponse à un courrier reçu.
N'hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez d'autres courriers, pour des villes ou des cantons qui se mobilisent.
...
Amitiés socialistes,

Yves MARRY
Pôle éducation jeunesse
Campagne de François Hollande 2012
Tel : 06 87 06 87 35

Rappel :

Lors de son meeting à Amiens, le 24 février 2012, Arnaud Montebourg, député socialiste de Saône-et-Loire a reçu
un courrier alarmant des parents d'élèves contre la fermeture de classes à Fouilloy,
courrier qui avait transmis à la candidate députée Catherine Quignon.
C'était donc en main propre que Catherine Quignon a remis cette lettre à Arnaud Montebourg
donc je fus témoin afin de la donner au candidat présidentiel François Hollande.

François Hollande a répondu à ce courrier qui a été transmis
Catherine Le Tyrant Quignon
donc elle m'a transmis le contenu.
Ce courrier a été transmis aussi au président de l'association des parents d'élèves Jérôme Lavigogne.
    

 
Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 21:54

Mardi 24 Avril 2012, mis à jour à 16h50

HIRSON (02) Hollande: «je pense que nous allons gagner l'élection présidentielle»

François Hollande est en déplacement ce mardi à Hirson (photo AFP)

François Hollande est en déplacement ce mardi à Hirson (photo AFP)

François Hollande a déclaré mardi lors d'un rassemblement à Hirson (Aisne), qu'il «pensait» qu'il allait «gagner l'élection présidentielle» et que la «victoire arrivait».

«Je pense que nous allons gagner l'élection présidentielle. Je le sens, je le vois, je l'espère, je le veux, mais ça dépendra de vous, de vous seuls», a lancé le candidat socialiste, lors d'un discours devant quelques centaines de personnes réunies devant une usine d'équipements automobile.

«Allez convaincre, y compris ceux qui n'en peuvent plus, y compris ceux qui ont fait un autre vote que le vôtre», a-t-il dit, relevant que «nous ne sommes pas encore majoritaires».

«Faites-le, car je veux que cette élection présidentielle soit historique, elle le sera», a-t-il encore affirmé.

«La victoire, elle arrive, le 6 mai, ce ne sera pas la mienne, ce ne sera pas la vôtre, ce sera celle de la République et de la France», a-t-il lancé.

M. Hollande a encore affirmé: «nous allons changer de président, changer de politique, changer de majorité, changer d'Europe et nous serons de nouveau en confiance avec nous-mêmes».

«Le sujet, c'est la lutte contre le chômage»

«Il ne faut pas laisser le candidat sortant sur tous les sujets opposer les Français. L'immigration, ce serait le sujet de l'élection présidentielle ! le sujet c'est la lutte contre le chômage», a-t-il assuré.

Dans ce département, qui a perdu de nombreux emplois industriels ces dernières années et qui a placé la candidate du Front national, Marine Le Pen, en seconde position tout juste derrière lui dimanche, M. Hollande a défendu «le travail pour tous» et «la dignité du travail».

«Ici on n'est pas riche, on n'est pas des joyeux donateurs d'un candidat à la présidentielle». Ici, là où certains n'ont pour «richesse que leur seul travail», «on ne fait pas la différence entre le faux et le vrai travail», a-t-il poursuivi. Et d'ajouter: «celui qui voudrait être le candidat du vrai travail a été le candidat du vrai chômage», sous les «bravo» des personnes venues l'écouter.

«Ce que je dis, c'est que (notre) rôle c'est de défendre la valeur pour tous, la dignité du travail, le travail valorisé, le travail rémunéré» et s'il y a «une fête du travail, c'est pour que tous les travailleurs puissent se retrouver ensemble», a conclu le candidat socialiste.

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 21:51

Mercredi 25 Avril 2012

FAITS DIVERS L'incendie détruit trois maisons

Une vingtaine de sapeurs-pompiers, venus d'Amiens-Ferry, Moreuil et Corbie, ont été mobilisés pour circonscrire l'incendie. Les dégâts sont lourds puisque trois habitations ont été détruites. (PhotoDENIS DEMARCY)

Une vingtaine de sapeurs-pompiers, venus d'Amiens-Ferry, Moreuil et Corbie, ont été mobilisés pour circonscrire l'incendie. Les dégâts sont lourds puisque trois habitations ont été détruites. (PhotoDENIS DEMARCY)

Parti d'un feu de cheminée, un incendie a détruit trois maisons hier matin à Aubigny, à 15 km à l'est d'Amiens. Il n'y a pas eu de blessé.

La rue du 24e Rts a été le théâtre d'un spectaculaire incendie qui a détruit trois habitations hier matin à Aubigny, petit village d'un peu plus de 500 habitants, situé près de Corbie. Le sinistre serait parti d'un feu de cheminée à 9h50 au numéro40. Les flammes se sont propagées à la toiture puis aux deux habitations voisines qui n'ont pas résisté.

Sur place, les sapeurs-pompiers venus d'Amiens-Ferry, Moreuil et Corbie ont lutté une bonne partie de la matinée pour circonscrire le feu qui risquait de s'étendre à d'autres maisons. Une vingtaine d'hommes du feu, dirigés par le lieutenant Lhermitte, chef de groupe, étaient sur les lieux aux côtés des services EDF-GDF. Les pompiers ont arrosé les pignons des habitations voisines pour prévenir tout risque de départ de feu. Ils se sont ensuite attachés à vérifier que les gravats ne menaçaient pas de s'écrouler. Trois personnes ont été évacuées. Heureusement, l'incendie n'a fait aucun blessé mais trois familles devront être relogées. Alertés, le maire d'Aubigny Georges Leclercq et le maire de Corbie et le président de la communauté de communes du Val de Somme Alain Babaut étaient également sur place. Hier en début d'après-midi, tous deux avaient trouvé une solution pour reloger deux familles sur trois. «L'un des sinistrés est un employé communal, la Ville de Corbie pourra le reloger, on a toujours un logement d'urgence de trois chambres au-dessus de l'école», confiait Alain Babaut.

Si une femme dont la maison a entièrement brûlé a pu être relogée rapidement chez des proches à Aubigny, un couple et leur fille attendaient encore une solution hier en début de soirée malgré les efforts et les demandes de M.Leclercq auprès de l'OPSOM et de l'hôpital notamment.

B.Z. et A.M.

Si vous souhaitez apporter votre aide à la famille sinistrée qui n'a pu être relogé hier contactez Georges Leclercq au 0607368773.

source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 20:48

Lundi 23 Avril 2012

PICARDIE Vers le centenaire la fleur au fusil

À Villers-Bretonneux, la traditionnelle cérémonie australienne de «l'Anzac Day» prendra un relief spécial en2018. (Photod'archives)

À Villers-Bretonneux, la traditionnelle cérémonie australienne de «l'Anzac Day» prendra un relief spécial en 2018. (Photod'archives)

Les premières lignes du 100e anniversaire de la Grande Guerre se dessinent. Des foules de visiteurs sont attendues en juillet 2016 dans la Somme et en avril 2017 dans l'Aisne.

L'usage veut que l'on célèbre la fin des batailles. Mais cette fois-ci, «les Français n'attendront pas 2018 pour commémorer leur Grande Guerre .» Au risque de choquer, la France vivra donc dès 2014 quatre années d'événements symboliques autour de la «Der des ders», comme l'a préconisé Joseph Zimet, auteur d'un rapport remis l'été dernier au président de la République sur le Centenaire de 14-18. Si rien n'est encore officiel, des grandes lignes se détachent déjà.

1SIX RENDEZ-VOUS EN2014.

Le rapport propose une ouverture européenne à Sarajevo (Serbie) le 28juin, lieu déclencheur de la guerre. Suivie d'un défilé du 14juillet avec les armés des pays belligérants et de trois commémorations pour l'assassinat de Jean Jaurès (31juillet), l'entrée en guerre (partout en France le 2août) et la première bataille de la Marne (septembre). Et enfin l'entrée au Panthéon le 11Novembre de Maurice Genevoix, «poilu» et écrivain.

«L'État pourrait aussi porter» la numérisation des registres matriculaires des 8millions de combattants ainsi que l'ouverture d'une commission chargée de la question de la réhabilitation des 620 «fusillés pour l'exemple», comme l'avait suggéré par un vœu le département de l'Aisne en2008.

2 LA SOMME ÉPICENTRE.

En juillet2016, le département deviendra l'épicentre national du centenaire de l'année (avec Verdun). Des centaines de milliers de personnes (dont un membre de la famille royale) franchiront la Manche pour le souvenir de «l'offensive de la Somme» (620000pertes au sein du Commonwealth). «Le gouvernement britannique pourrait choisir Thiepval comme son lieu mémoriel», table Marc Pellan, chef de projet au conseil général.

Du côté des Australiens, on prévoirait l'inauguration du musée franco-australien de Villers-Bretonneux rénové et/ou la création d'un centre d'interprétation à Pozières, en complément d'une cérémonie spéciale de «l'Anzac Day» le 25 avril 2018. On notera par ailleurs que le grand rendez-vous de l'Aisne se fixera le 16avril2017, pour l'offensive du Chemin des Dames

3PRÉPARATIFS EN COURS.

En attendant, l'ouverture d'un portail internet et un premier programme début2013, les acteurs impliqués dans la Somme travaillent déjà à une série d'initiatives «éducatives et culturelles de transmission de la mémoire», assure Marc Pellan. Une reconstitution historique est aussi à l'étude, comme une modernisation du Circuit du Souvenir. «Une expo est également envisagée avec le professeur Devauchelle et l'institut Faire Faces, sur le thème des "gueules cassées".»

Dès cette année, à l'occasion des 20ans de l'Historial de Péronne en cours de modernisation, «on va proposer aux gens d'apporter des objets personnels de l'époque, pour être numérisés. En retour, des spécialistes décrypteront leur histoire.»

Dans l'Aisne, un musée est prévu pour le Chemin des Dames dans la Caverne du Dragon, de même qu'un centre de conférence à Craonne. Dans l'Oise, un musée du «front 14-18 » (entre Attichy et Lassigny) serait à l'étude, comme un musée de la mémoire franco-allemande (à Nampcel), ainsi qu'un jardin de la mémoire à la clairière de l'Armistice à Rethondes.

GAËL RIVALLAIN source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AVRIL 2012
commenter cet article