Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 09:52

 

 

Les Vers Solidaires

Les 17, 18 et 19 août 2012 à Saint-Gobain

Les Vers Solidaires c’est un festival de musique, mais pas seulement...
Les Vers Solidaires

Ce festival réunit des associations militant pour un monde meilleur et responsable. Leur objectif ? Promouvoir des projets de solidarité, la restauration 100% bio-locale, le tri des déchets, les toilettes sèches à compost, l’utilisation de matériaux recyclables, renouvelables, réutilisables.

Toutes ces initiatives sont à découvrir au cours de conférences, en flânant sur le marché bio ou dans le village associatif, en participant à des ateliers, en jouant avec ses enfants, ... et même en écoutant de la musique !

Petit aperçu du programme :

  • musique, présence de La Mordue, Danakil, EKO[logik]...
  • ateliers : fabrication de liquides ménagers écologiques et économiques, finance éthique, utilité des abeilles, cuisine sauvage...

La dernière journée du festival sera gratuite et permettra de goûter au cochon grillé en se terminant par un grand bal folklorique traditionnel picard.

Tout le programme

http://www.picardie.fr/Festival-des-Vers-Solidaires

 

 

 

 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 17:19

 

amiens-nord.jpg

 

 

Violences à Amiens

Manuel Valls chahuté à son arrivée à Amiens

source - BFMTV

Les habitants d'Amiens, manifestement excédés par les récentes violences, ont vertement chahuté et hué le ministre de l'Intérieur lors de son arrivée dans la ville.

 

L'escorte de Manuel Valls a donc dû jouer des coudes pour lui permettre d'accéder à la salle où il doit s'exprimer cet après-midi.

Interpellé par les habitants

Arrivé à la mairie de quartier peu après 15h30, le ministre a été apostrophé par plusieurs riverains, dont Youssef, 25 ans. Il a demandé au ministre de "répondre à ses questions" : "Arrêtez de fuir, rendez-nous nos droits", a-t-il ajouté, en compagnie d'autres habitants.         Il n'y a eu de coups ni d'un côté ni de l'autre, mais une bousculade avec le service d'ordre du ministre.

Le ministre ne répond pas

Manuel Valls s'est refusé à répondre et est rentré dans les locaux de la mairie de quartier.      Les quartiers nord d'Amiens ont connu de très violents affrontements dans la nuit de lundi à mardi entre une centaine de jeunes et les forces de l'ordre, au cours desquels 16 policiers ont été blessés et de nombreux dégâts matériels commis.

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 12:38
Dimanche 12 août 2012 7 12 /08 /Août /2012 10:33

  Sortie vélo pédagogique à Le Hamel 11 08 2012

Une sortie à vélo pédagogique le samedi 11 août 2012

Les adhérents du Souvenir Français sont partis de Corbie pour se rendre au Mémorial australien de Le Hamel en vélo!

 

source http://lesouvenirfrancais.comitedecorbie.over-blog.fr/article-dans-le-cadre-de-la-sortie-pedagogique-cycliste-de-l-annee-et-de-la-sensibilisation-au-maintien-sur-109022290.html

 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 12:33

Mardi 14 Août 2012

AMIENS Nuit d'extrêmes violences au Nord

Rue du docteur Fafet des voitures, ont été incendiées.

Rue du docteur Fafet des voitures, ont été incendiées.

Plusieurs automobilistes ont été blessés et choqués lors de violents car-jacking. Au milieu de la nuit, six policiers ont été blessés, notamment par des tirs de chevrotine. L'école maternelle Balzac a été totalement ravagée par le feu, tout comme la salle associative de la rue Fafet.

Durant la nuit de dimanche à lundi déjà, des violences avaient éclaté au quartier Nord, mais cela faisait longtemps que le quartier n'avait connu pareilles violences urbaines que dans la nuit de lundi à mardi.

Un face-à-face programmé

Jusque 23 heures, l'ensemble du quartier paraissait relativement calme. Quelques poubelles brûlaient à proximité de la place du Colvert, rue Fafet, à Guynemer, mais rien qui nécessitait alors un important déploiement de force. Mais à 23 heures, comme si le message avait été passé d'entrer en action, tout s'est accéléré.

Barricades et bâtiments en feu

A Fafet, trois barricades faites de poubelles enflammées et de grilles de chantier barraient complétement l'accès à la rue. Dans la foulée, le propriétaire d'un Renault Scénic noir s'est fait voler sa voiture, aussitôt incendiée au carrefour Jacques-Duclos. Les incendiaires se sont jetés sur les voitures suivantes pour tenter de les arrêter. Deux arriveront à vite fuir de cette mauvaise posture.

La BAC est intervenue en premier, essuyant des tirs de projectiles. Comme un spectacle pyrotechnique bien préparé, Fafet et Balzac se embrasés alors à coups de mortiers, pierres, feux d'artifices et tirs de chevrotine. La salle associative de la rue Fafet a été incendiée tandis que les CRS ont rejoint les policiers Amiénois.

Pendant plus de deux heures, autour du rond-point, jeunes émeutiers et force de l'ordre se sont fait face. Des centaines de cartouches lacrymogènes ont été tirées sous les yeux stupéfaits de nombreux habitants du quartier venus calmement assister au triste spectacle. La violence a atteint son paroxysme quand une voiture, remplie d'essence selon nos informations, a été projetée vers les policiers et que l'école maternelle Balzac a, elle aussi, été incendiée.

Des renforts arrivés dans la nuit

Il a été impossible pour les pompiers d'intervenir et de maîtriser les différents sinistres tant les projectiles fusaient dans tous les sens. Des équipages BAC des département voisins ont été appelés en renfort, ainsi que l'hélicoptère de la gendarmerie et une demi unité de CRS (45 hommes) venant de Paris.

Finalement, vers 2 heures du matin, les heurts se sont estompés et le quartier a totalement retrouvé son calme vers 3 heures du matin.

source le courrier picard.fr http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Nuit-d-extremes-violences-au-Nord

 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 12:29

En Picardie, on appelle réderie, le marché aux puces, la brocante, ou encore le vide-greniers, la braderie. Partez à la chasse aux trésors !

 

 

le 15 Août

Les réderies dans la Somme du 15 août 2012

 

Barly : réderie, centre du bourg (45 exposants)

Bray-sur-Somme : réderie autour du stade (200 exposants)

Buverchy : réderie, rue de Bacquencourt (100 exposants)

Cappy : réderie, rue de l'église (80 exposants)

Flamicourt-Doingt : réderie, place René Creuin (35 exposants)

Fontaine-sur-Somme : réderie marais de Vieulaines (80 exposants)

Mers-les-Bains : réderie, face à la caserne (150 exdposants)

Mons-Boubert : réderie, place de l'Avesne (220 exposants)

Neuville-Coppegueule : réderie du pays de la chaise au centre du bourg (70 exposants)

Le Quesnel : réderie, route de Fresnoy (80 exposants)

Rumaisnil : réderie, (110 exposants)

St Quentin-en-Tourmont : réderie rue des écoles (80 exposants)

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 20:05

P8050005.JPG

Les réderies dans la Somme les 11 et 12 août 2012

réderie, vide-grenier dans la Somme

Samedi 11 août 2012

Lieramont : réderie de 6h à 18h, rue de la grand avenue (87 exposants)

Matigny : réderie-braderie de 16h à 2h au centre du bourg (220 exposants)

Oisemont : réderie au centre ville(250 exposants)

Dimanche 12 août 2012

Airaines : réderie place St Laurent (20 exposants)

Biaches : réderie place de la mairie (80 exposants) - Fête locale

Bonneville : réderie, place de la mairie (65 exposants)

Condé-Folie : réderie centre du bourg (80 exposants)

Epehy : réderie, cour de la gare(50 exposants)

Estreboeuf : réderie au centre du bourg (165 exposants)

Forest-Montiers : réderie, terrain de la salle des fetes (70 exposants) - fête locale

Gamaches : réderie, pelouse du mille-club (100 exposants)

Le Hamel : réderie, au centre du bourg (60 exposants)

Incheville : réderie (70 exposants)

Lamotte-Warfusee : réderie au centre du bourg (180 exposants)

Marcheville : réderie, rue du chauffour (50 exposants)

Villers-sur-Authie : réderie, rue de l'église (400 exposants)

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 22:15

76530409.jpg

 

L’association Le Souvenir Français de Corbie organise une sortie Vélo-pique-nique 

 le samedi 11 août 2012.

Participation gratuite pour tous les enfants et adultes et non adhérents.

 

Les évènements rythmant cette journée :

  •  La sortie vélo : départ Pont du canal de Corbie et arrivée au Mémorial de Le Hamel
  • Visite du Mémorial australien et ses tranchées, Histoire de la bataille de juillet 1918 raconté par Bernard Defrain, habitant de Le Hamel
  • Le pique-nique sur place

 

Rendez-vous à 9h00 à l’écluse de Corbie.

Le parcours se fera par le chemin du halage jusqu’au pont de Vaux

puis direction Le Hamel.

Chacun apportera son panier pique-nique (possibilité de le mettre dans la voiture-balai). (N’oubliez pas votre gilet de sécurité).

  

 

  

En participant à cette opération le Souvenir Français de Corbie entend ainsi sensibiliser d'avantage la population surtout les enfants au maintien de la mémoire du passé sur le canton. source http://lesouvenirfrancais.comitedecorbie.over-blog.fr/

 

 

L'Australian Corps Mémorial de Le Hamel été construit à la mémoire de plus de 100 000 soldats australiens qui ont servi dans l'Australian Corps de France. Ce corps d'armée crée en 1917 regroupait les 5 divisions australiennes qui avaient servi en France et en Belgique depuis 1916. Le Parc fut crée sur le site de l'objectif final de la bataille de Le Hamel par le Gouvernement Australien. (source internet)

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 22:41

Lundi 06 Août 2012

AMIENS-NORD Entre violences et scepticisme

Le marché dominical s'est tenu, hier, sur la place du Colvert. Là où quelques heures avant, des affrontements ont éclaté entre jeunes et policiers.

Le marché dominical s'est tenu, hier, sur la place du Colvert. Là où quelques heures avant, des affrontements ont éclaté entre jeunes et policiers.

Après un classement en zone de sécurité prioritaire, des affrontements entre jeunes et policiers ont eu lieu à Amiens nord. Sur le marché, riverains et commerçants confiaient leur lassitude.

À l'heure du marché dominical, la place du Colvert ne portait, hier matin, plus aucune trace des affrontements entre jeunes et policiers, qui ont perturbé le quartier quelques heures auparavant. Les commerçants faisaient leurs affaires, les chalands remplissaient leur panier comme si le quartier était rompu à ces nuits agitées. Alors, le classement du quartier en Zone de sécurité prioritaire, annoncé vendredi par le ministre de l'Intérieur, ne soulève pas l'enthousiasme.

«Ça ne changera rien », lâche une retraitée, établie dans le quartier depuis plusieurs décennies. Cette dernière, comme toutes les personnes interrogées, a choisi de garder l'anonymat : la crainte des représailles étant dans toutes les têtes.

Certains préfèrent alors un pseudonyme. C'est le cas de celui qui se fait appeler «M. Ben », un trentenaire dont la boutique est implantée dans le centre commercial. «C'est foutu. Mettre plus de policiers va empirer les choses, pense le jeune homme. Ils cassent et brûlent des voitures gratuitement. Il n'y a aucune revendication derrière. Tout est une question d'éducation de ces jeunes, dont la plupart sont encore au collège. Et tant que ces adolescents n'auront pas de but, toutes les mesures répressives imaginées par les autorités ne serviront à rien. »

Retour du dialogue souhaité

D'autres confient également «avoir peur que la situation s'aggrave », si l'on augmente les effectifs des forces de l'ordre dans le quartier nord. «Il ne faut pas qu'il y ait un trop gros rapport de force. Car dès qu'ils voient les policiers en uniformes et armés, les jeunes se braquent », analyse une autre commerçante. Elle suggère plutôt un retour au dialogue.

La solution semble évidente pour tous : «Il faudrait plus de relationnel et moins de répression systématique », affirme celui que tous appellent Rachid, à la tête d'un petit commerce depuis 20 ans. «Moins de policiers et des médiateurs de quartier, là ça irait mieux, poursuit M. Ben. Les jeunes pourraient parler, être orientés, être occupés utilement. Un psychologue serait peut-être bénéfique car c'est à leur âge qu'il faut agir. Après, c'est trop tard. »
 En attendant, lorsque les tensions entre émeutiers et policiers sont vives, c'est l'ensemble du quartier qui trinque. Et ça, les riverains ont de plus en plus de mal à l'accepter. «Il ne faut pas généraliser. Il y a des gens bien ici qui souhaitent que le quartier nord redevienne ce qu'il était il y a 20 ans », réagit une internaute, Jennifer, sur notre page Facebook. «Le problème, c'est qu'il n'y a pas que les policiers et les jeunes. Il y a des gens entre les deux, nous. Et nous en avons marre » , tranche Jamila, 40 ans dont 18 passés au Colvert où elle vit et travaille. Depuis 1 an, elle avoue avoir changé ses habitudes : «Entre ces jeunes qui déboulent de nulle part en scooter et les voitures de police qui roulent à toute vitesse, je préfère faire mes courses plus tôt dans les journée. » «Beaucoup de gens extérieurs n'osent plus venir et nos affaires en pâtissent », se désole enfin M. Ben.

Une «mauvaise publicité » dont tous se passeraient bien.

ALEXANDRA MAUVIEL source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 22:36

Lundi 06 Août 2012

VILLERS-BRETONNEUX Des milliers d'articles contrefaits broyés et brûlés

Des dizaines de bouteilles de parfum, imitant les grandes marques, ont rejoint le broyeur hier matin.

Des dizaines de bouteilles de parfum, imitant les grandes marques, ont rejoint le broyeur hier matin.

Les contrefaçons saisies au marché du Colvert, le 8 juillet, ont été broyées à Villers-Bretonneux. Jusque-là, leur lieu de stockage avait été tenu secret.

Le début des opérations de destruction des saisies s'est déroulé dans la plus grande discrétion. «Des salariés de notre société sont partis chercher la marchandise mais je ne sais pas où ils sont actuellement. Le lieu où les objets sont entreposés doit rester confidentiel», confie Xavier Cornet, directeur du pôle environnement de Vidam, la société mandatée par le tribunal de grande instance pour détruire, vendredi matin, les contrefaçons saisies le 8juillet sur le marché du Colvert.

Environ 3000 t-shirts, 1000 bouteilles de parfums et 200 paires de chaussures ont ainsi été ramenés dans un camion benne à l'intérieur de la société située à Villers-Bretonneux. Le tout, sous la vigilance de trois agents de l'hôtel de police d'Amiens. «Il a fallu répertorier la marchandise lot par lot avant qu'elle ne quitte le lieu de stockage», explique l'un d'entre eux.

30 à 40m3 de marchandises broyées et incinérées

Dans la cour de l'entreprise Vidam, on attend l'arrivée du camion benne avec quelques interrogations. «Je connais la nature des produits, note le directeur, mais je ne sais pas quelle est la quantité exacte.» Toujours par souci de confidentialité ces informations ne sont pas communiquées aux sociétés mandatées.

Finalement, les 30 à 40m3 de marchandises ne poseront pas de problème particulier. Après avoir été déversés à même le sol, les fausses baskets Airmax, les sweet-shirt avec un logo semblable à celui d'Adidas et les autres imitations de parfums de grandes marques, ont rejoint le broyeur. À leur sortie, les contrefaçons étaient en morceaux de 1 à 3cm. « Après cela, elles ne sont ni reconnaissables, ni utilisables. Ainsi, on ne peut plus dire de quelle marque il s'agit», confirme Xavier Cornet.

Et comme si tout cela n'était pas suffisant, les objets contrefaits ont ensuite rejoint une seconde entreprise pour y être incinérés, seul moyen d'assurer leur destruction totale.

JEANNE DEMILLY source le courrier picard.fr

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 10:29

P8040079.JPGDimanche 05 Août 2012

 Marcelcave libérée par les Canadiens en août 1918

Depuis la fin mars1918, le village était occupé par des Allemands. Le front s'était stabilisé aux environs de Villers-Bretonneux. Le 8 août 1918, les Alliés ont lancé une offensive, qui mit un terme à la «bataille d'Amiens».

Ce jour-là, Marcelcave a été libéré par les Canadiens mais 505 soldats ont été tués ou blessés. C'est ce qu'ont commémoré, hier, les associations «Luce Marple Leaf» et «14-18 en Somme».

source le courrier picard.fr

Les photos de Fred Douchet du Courrier Picard

Photos FRED DOUCHET http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Region-d-Amiens/Ils-rendent-l-histoire-plus-vivante/Anniversaire-de-la-Liberation-a-Marcelcave

 

 

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article