Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 21:40

Mercredi 13 Mars 2013, mis à jour à 19h00

PICARDIE Verglas: la région toujours en vigilance orange

Les camions sont bloqués sur l'A1, entre Ressons-sur-Matz et Roye (Photo DOMINIQUE TOUCHART)

Les camions sont bloqués sur l'A1, entre Ressons-sur-Matz et Roye (Photo DOMINIQUE TOUCHART)

Routes coupées, pont aériens, aires d'autoroutes saturées, la circulation est toujours bloquée sur certains axes dans la Somme notamment à cause de la neige et du verglas. La région est placée en vigilance orange.

Météo France a placé à nouveau mercredi matin 19 départements d'un tiers nord de la France en vigilance orange, en raison d'un «verglas très fréquent» sur les routes rendant la circulation très difficile.

Après avoir levé mercredi à 6 heures la vigilance orange dans 21 départements (Basse et Haute-Normandie, Ile-de-France, Aisne, Ardennes, Eure-et-Loir, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle et Oise), Météo France a replacé peu avant 8 heures la Normandie, l'Ile-de-France, la Picardie, le Nord/Pas-de-Calais et le département de l'Eure-et-Loir en vigilance orange à la neige et au verglas.

Après la neige, le verglas

Dans ces régions, les très fortes chutes de neige de mardi ont cédé la place à un verglas très fréquent dans la nuit, rendant «la circulation routière très difficile», explique Météo France dans son bulletin.

Le verglas devrait rester très fréquent «au moins jusque demain (jeudi) en fin de matinée», selon Météo France.

De nouvelles averses de neige devraient se produire mercredi et donneront localement quelques centimètres de neige supplémentaires, ajoute Météo France.

Transports scolaires suspendus

Au regard des conditions météorologiques exceptionnelles de ces derniers jours et des conditions de circulations encore délicates sur un grand nombre de routes du département, le Conseil général de la Somme a décidé de suspendre les transports scolaires par autocars et petits véhicules ainsi que les lignes voyageurs du réseau trans’80 sur l’ensemble du département jusqu’au dimanche 17 mars inclus.

Dans l'Aisne, les transports scolaires sont suspendus pour la journée de jeudi.

Le Conseil général de l'Oise a suspendu les transports scolaires jeudi 14 mars.

Le trafic SNCF très perturbé

Selon la SNCF, la ligne Amiens - Paris devrait être rétablie dans le courant de l'après-midi.

Dans la Somme ce mercredi, seule la ligne Amiens-Abbeville fonctionne normalement.

Le trafic est interrompu sur les lignes :

  • Paris - Amiens - Lille
  • Lille - Amiens - Abancourt - Rouen
  • St-Quentin - Lille
  • Amiens - Tergnier - Laon - Reims (circulation interrompue entre Amiens et Tergnier)

La circulation est fortement perturbée sur les lignes :

  • Hirson - Marle - Laon - Paris
  • Laon - Soissons - Crépy-en-Valois - Paris
  • Reims - Château-Thierry - Paris

D'ici à ce soir, 1 train sur 2 devrait rouler en Picardie. 200 agents de la SNCF sont actuellement mobilisés pour nettoyer les 300 appareils d'aiguillage.

Plus d'infos sur le site TER Picardie.

L'aéroport de Beauvais fermé

Les pistes de l'aéroport de Beauvais sont fermés ce mercredi jusqu'à 12h30.

Blocages à l'Est

La circulation est très compliquée sur les axes routiers situés à l'Est d'Amiens. Les températures très basses, -10°, rendent le sel inopérant.

L'axe Montdidier-Roye est praticable mais par à plus de 40 km/h. En revanche, impossible de relier Moreuil à Montdidier car les congères bloquent la circulation à hauteur de Pierrepont-sur-Avre.

L'A29 fermée dans les deux sens

A Ablaincourt-Pressoir.l'échangeur A29/A1 est fermé. Il s'agit d'éviter d'injecter sur le réseau des automobilistes. L'A29 est toujours impraticable sur l'axe Saint Quentin-Amiens ce mercredi matin. Un bouchon de 20 km s'est formé entre les communes de Harbonnières et de Ennemain

Sens Saint Quentin-Amiens, l'A29 vient d'être fermée à 10h30 pour permettre le passage d'une équipe de la sécurité civile.

L'A1 impraticable ?

Selon le ministère de l'intérieur, l'autoroute A1 est impraticable au-delà de Roissy-Charles-de-Gaulle en direction de Lille. Il est demandé aux automobilistes et routiers de ne pas s'engager sur cet axe au nord de l'aéroport francilien.

«L'autoroute A1 est toujours impraticable en direction de la province. Aucun véhicule, que ce soit les voitures ou les camions, ne doit s'engager sur l'autoroute A1 au nord de Roissy en direction de Lille», a déclaré Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le ministère «en appelle une nouvelle fois à la responsabilité et au sens civique des usagers. Il faut laisser le temps aux dizaines de kilomètres de bouchons de se résorber, notamment dans la Somme et dans l'Oise», a ajouté M. Brandet.

«La situation est encore particulièrement tendue sur cet axe et on ne veut pas rajouter de bouchons aux bouchons déjà existants», a conclu le porte-parole sans être en mesure de préciser quand la situation se débloquerait.

La préfecture de Picardie, elle, confirme ce qu'elle indiquait dans la matinée à savoir une reprise du trafic vers Lille.

Salage en cours sur l'A16

Les véhicules circulent sur l'A16 entre Amiens et Abbeville, dans les deux sens. Les opérations de salage sont en cours.

La RN25 toujours fermée

Même si elle est actuellement entièrement dégagée, la RN25 entre Amiens et Doullens est toujours fermée à la circulation, afin de permettre l’évacuation des véhicules restant sur le terrain.

Les salles communales de Villers-Bocage et de Poulainville, qui accueillaient un total de 130 personnes, sont désormais vacantes.

Routes dégagées à Abbeville

A Abbeville même, tout est dégagé ou presque. De même dans les Villes soeurs.

Autour de ces agglomérations, certains axes principaux restent difficiles. Sur la D40, entre Abbeville et Saint-Valery-sur-Somme, la circulation est possible mais réduite. Sur la D1001 (Abbeville-Amiens), la circulation reste difficile entre Abbeville et Ailly-le-Haut-Clocher.

La D928 (Blangy-Abbeville-Hesdin) est praticable, mais la circulation est très difficile. De même sur la D105. La D925 (Abbeville-Eu) est gelée en plaine. Le secteur de Friville serait praticable.

La D936, entre Gamaches et le Translay, est bloquée. La D29, entre Tours-en-Vimeu et Feuquières-en-Vimeu est aussi bloquée.

La D1015, entre Eu et Blangy, est praticable.
Des agriculteurs sont en train d'intervenir à l'intersection des D 32 et D 82, près de Millencourt-en-Ponthieu, pour dégager des congères d'un mètre de haut.

Oise : perturbations sur la RN31

La circulation est toujours difficile sur la RN 31, notamment à cause des poids-lourds stationnés sur les voies, au niveau de l'entrée de la déviation, à Catenoy, qui obligent à alterner le flux des véhicules.Circulation difficile également sur les RN 330 et RN 2 entre Plessis-Belleville et Nanteuil-le-Haudouin.

Circulation difficile sur les grands axes, parfois impossible sur les petits. La neige est un peu tombée ce matin, donc difficile de prévoir d'ores et déjà une amélioration.

Sur la Plateau picard, autour de Saint-Just-en-Chaussée, Maignelay-Montigny et La Neuville-Roy, pas d'accident non plus. Si cela circule mieux qu'hier, c'est toujours très difficile. Notamment sur la Départementale 74, entre Catillon-Fumechon, qui est pour le moment coupée.

Les services de la communauté de communes du Plateau picard ont commencé à déneiger 60 km de voirie

Situation mitigée sur les routes départementales de l'Aisne

La préfecture de l'Aisne indique que la circulation est très difficile en Thiérache et dans le Saint-Quentinois en raison de la formation de verglas. La circulation demeure difficile dans le Laonnois. Dans ces trois secteurs, il est fortement recommandé aux automobilistes d'éviter tout déplacement non-impératif.

Dans les arrondissements de Soissons et Château-Thierry, les routes départementales sont praticables.

262 conducteurs immobilisés dans l'Aisne

179 personnes dont les véhicules ont été immobilisés par la neige ont été prises en charge en hébergement provisoire dans des locaux réquisitionnés à cet effet dans les communes de Laon, Saint-Quentin, Vendeuil, Vermand, Le Catelet, La Ferté-Milon et Soissons.

83 chauffeurs routiers se trouvent actuellement immobilisés dans l’Aisne. 250 autres ont été transférés dans le département de la Marne, où la circulation des poids-lourds est possible.

SOURCE PICARDIE.FR

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans MARS 2013
commenter cet article

commentaires