Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 10:12

Jeudi 01 Décembre 2011

PICARDIE Des remèdes pour les hôpitaux

L'Agence régionale de santé devrait verser 15 millions d'euros au lieu de 3 annoncés à l'hôpital de Creil. (Photo d'archives)

L'Agence régionale de santé devrait verser 15 millions d'euros au lieu de 3 annoncés à l'hôpital de Creil. (Photo d'archives)

Avant son départ, le directeur de l'Agence régionale de santé a annoncé hier ses dernières mesures sur les hôpitaux picards. Celui de Creil tire son épingle du jeu.

Un gros remède pour sortir l'hôpital de Creil de sa mauvaise situation. Mercredi, alors qu'il officialisait son départ pour la région Rhône-Alpes (une belle promotion), le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) a annoncé des aides exceptionnelles pour sauver le plus malade des hôpitaux picards, dont le déficit cumulé atteignait les 30 millions.

«En juillet et août derniers, on était au bord de la cessation de paiement », affirme Christophe Jacquinet. Le directeur de l'ARS avait alors suspendu les travaux d'agrandissement, dont le montant a finalement été revu à 120 millions au lieu de 180.

«Je viens d'envoyer une lettre au président du conseil d'administration, le maire de Creil, pour l'informer que l'ARS versera 15 millions à l'hôpital au lieu des 3 prévus », a annoncé hier le directeur de l'ARS en guise de cadeau de départ.

«Le plan hôpital 2 012 a par ailleurs porté à 80 millions au lieu de 43 sa participation dans les investissements. Les banques vont être rassurées ; la fédération du bâtiment, qui nous avait écrit pour se plaindre de retards de paiement, aussi. »

L'ARS apportera encore un million par an à l'hôpital creillois pour l'aider à faire face à ses emprunts, trois cette année. Quant à la fusion avec l'établissement voisin de Senlis, « des décisions difficiles devront être prises », indique l'ARS au sujet des services. Le projet médical est attendu pour fin janvier 2012.

Le nouveau CHU d'Amiens en bonne voie

S'il regrette qu'aucune décision n'ait été prise pour le rapprochement de l'hôpital et de la clinique d'Abbeville, Christophe Jacquinet s'en va avec la satisfaction de voir avancer très vite la réalisation du nouveau CHU au sud d'Amiens.

Un projet colossal à 600 millions qui va rationaliser l'offre de santé dans la capitale régionale. «Mais il faudra faire au moins 10 millions d'économies sur les charges internes pour arriver à l'équilibre », estime-t-il.

Les premiers déménagements (des services médico-techniques) interviendront courant 2 012.

L'Oise étant décidément le département qui pose le plus de difficultés à l'ARS de Picardie, la création d'un centre périnatal de proximité ne fait pas oublier la fermeture de la maternité de Noyon au 1er janvier 2012.

«Il n'y avait pas assez de pédiatres dans le service, on était sans arrêt sur la corde raide et on courait un risque », maintient cependant le patron de l'ARS. «D'autre part, l'activité était retombée à 420 accouchements par an, sans doute en lien avec le départ du régiment de marche du Tchad de la ville. Beaucoup trop peu... »

La proximité de trois autres maternités dans un rayon de 30 kilomètres n'a pas non plus plaidé en faveur du sauvetage de ce service à Noyon.

Quant à la présence d'une maternité dans le nouvel hôpital programmé de Clermont, elle est toujours liée au maintien de la chirurgie. Des inspections sont en cours. Autre sujet explosif à Clermont, l'hôpital psychiatrique. «Il faudra trouver les financements et faire du neuf », indique l'ARS.

PASCAL MUREAU source le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires