Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 09:31

Dimanche 05 Août 2012

PICARDIE Deux zones prioritaires

Seize caméras en gare de Méru, où un ministre de l'Intérieur était venu lancer, en 2010, un plan national de sécurisation des gares SNCF.

Seize caméras en gare de Méru, où un ministre de l'Intérieur était venu lancer, en 2010, un plan national de sécurisation des gares SNCF.

Amiens-Nord et la zone Chambly-Méru font partie des quinze zones de sécurité prioritaires (ZSP) qui devraient être mises en place dès septembre.

Le quartier d'Amiens Nord, dans la Somme, et la zone Chambly-Méru, dans l'Oise, ont été intégrés par le ministère de l'Intérieur dans les nouvelles « zones de sécurité prioritaires » (ZSP). Les quinze premières ZSP regroupent 24 villes dont trois situées en Guyane. Après cette première vague, quarante à cinquante autres ZSP devraient être définies.

Avec ces zones, une des promesses de campagne de François Hollande, il s'agit de « mettre en place une action de sécurité renforcée sur des territoires bien ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population », indique le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Les 15 ZSP ont été prédéfinies en fonction de critères objectifs de gravité. Elles sont situées en zone police (Amiens-Nord par exemple) mais aussi dans des secteurs où intervient la gendarmerie (la ZSP de l'Oise Chambly-Méru).

Ces zones « ne couvriront pas forcément des espaces homogènes et pourront concerner les cités sensibles (épisodes récurrents de violences urbaines), des centres-villes dont la physionomie est dégradée (par) des nuisances diverses, ou des zones péri-urbaines ou rurales », expose une circulaire du ministère de l'Intérieur.

Pour mettre en place le système, le ministère de l'Intérieur devrait utiliser une partie des postes supplémentaires prévus : police et gendarmerie devraient se partager un peu moins de la moitié des 1 000 postes annuels qu'il doivent se répartir avec la justice, selon une source proche du dossier. Mais ces renforts ne suffiront pas et les ZSP devraient également bénéficier de redéploiements qui restent à définir.

Les zones concernées sont touchées par des phénomènes très divers : cambriolages dans les zones rurales de l'Oise, trafic de stupéfiants et règlements de comptes comme dans les quartiers nord de Marseille, violences urbaines comme dans les zones rurales choisies en zone gendarmerie.

Les ZSP devraient combiner l'action de différents services de l'Etat : police et gendarmerie, mais aussi justice, fisc ou encore différents services en charge de la répression des fraudes diverses.

Le Courrier Picard.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE - dans AOUT 2012
commenter cet article

commentaires