Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 21:48

Samedi 09 Mars 2013

PAYS DU COQUELICOT L'appel à projets est lancé pour le centenaire de la guerre

Le Pays du Coquelicot a déjà imaginé le visuel qui symbolisera sa participation.

Le Pays du Coquelicot a déjà imaginé le visuel qui symbolisera sa participation.

Il n'y a pas un jour sans que l'intercommunalité soit interpellée sur l'organisation du centenaire. Elle dévoile les pistes qui orienteront ses choix.

Avec ses cimetières et ses tranchées, le Pays du coquelicot garde les traces du passage de la Grande Guerre sur ses terres. C'est donc tout naturellement que l'intercommunalité coordonne les différents événements du centenaire, de2014 à2018.

Ainsi, un appel à projets, ouvert à tous, a été lancé dans le dernier magazine de la structure. Le Pays du coquelicot s'est donné pour mission de définir des axes de travail, et de sélectionner les meilleures projets. «L'idée générale est de réaliser un vrai travail d'histoire, et pas uniquement de se reposer sur les événements que tout le monde connaît. C'est aussi mobiliser la jeunesse et qu'il s'agisse d'une action de développement local, pas uniquement régit par l'intercommunalité. Sans lasser les gens», avance Chantal Carton, directrice de l'office de tourisme du secteur.

Des livres édités

Déjà, une base de données peut être remplie par les villages qui le souhaitent, aidés d'Éloïse Michel, en service civique pendant un an autour du centenaire. Et ce, pour créer des frises chronologiques, uniquement factuelles, sur les événements qui se sont déroulés dans chaque commune. Un plasticien pourrait aussi amener son savoir faire. «En2018, chaque frise aboutira à l'édition d'un livre», s'enthousiasme Chantal Carton, suivie par Marc Dumetz, chargé de la jeunesse et de la communication au Pays.

L'année 2016 sera placée sous le thème du «temps du souvenir». «Là, on fera appel à l'émotion, à la sensibilité. Il faudra que les projets soient liés à la rencontre. Il peut s'agir de personnages d'époque comme de passionnés actuels. Les personnages de la galerie des héros du musée y joueront certainement un rôle», détaille Marc Dumetz, qui reconnaît avoir «12000 idées à la minute».

Mais il est également conscient qu'il y a un rythme à trouver pour être cohérent et suivi. Exemple des idées insolites qui l'animent: une page Facebook «flash-back» qui narrerait au jour le jour les événements du secteur, de1914 à1918, et donc de2014 à2018. Randonnées contées et cafés mémoire devraient être d'autres biais pour éviter les expositions basiques et figées.

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans Actualités générales
commenter cet article

commentaires