Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 16:27

 

Lundi 19 Décembre 2011

FOUILLOY (80) Xavier Bertrand chahuté durant sa visite

Xavier Bertrand à la résidence Hyppolyte-Noiret, à Fouilloy. (PhotoFRED HASLIN)

Xavier Bertrand à la résidence Hyppolyte-Noiret, à Fouilloy. (PhotoFRED HASLIN)

Le ministre de la Santé, qui était dimanche matin dans une maison de retraite proche d'Amiens, a dû faire face à un assaut répété de critiques.

Pas de chance pour Xavier Bertrand, les habitants de la Somme ont la revendication chevillée au corps... Le ministre de la Santé coupait hier matin le ruban des deux nouvelles unités de la résidence Hyppolyte-Noiret à Fouilloy (Somme). Une extension qui permet à cette maison de retraite nichée près d'Amiens de prendre en charge 24 personnes âgées souffrant de la maladie d'Alzheimer. Sauf qu'après les formules d'usage, la directrice jette un froid en affirmant que les effectifs ne permettent pas une prise en charge des patients la nuit! Il manque dans son équipe quatre postes d'aides-soignantes. Qu'elle a dû combler en déployant de nuit des personnels de jour. «Il faut jongler sans arrêt, les personnels s'essoufflent».

«Bricolages»

La mauvaise humeur gagne aussi la conseillère générale PS du canton, Isabelle Demaison. «Il faut que cessent les bricolages, assène-t-elle. C'est une question de philosophie sociétale. J'espère que votre venue va permettre de débloquer des moyens supplémentaires.» Cueilli à froid, le ministre donne dans la formule: «Je n'ai pas de lunettes pour dire que tout va bien. Mais quand on prend des lunettes pour dire que tout va mal, ce n'est pas vrai... Mesdames, c'est l'esprit de Noël qui doit souffler, cessez de faire peur aux familles«Si nous n'avions pas eu le courage de faire la Journée de la solidarité (elle alimente la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, CNSA, qui a participé au financement de l'établissement, ndlr), vous n'auriez pas pris le chemin pour venir ici un dimanche matin. N'est-ce pas mieux qu'avant

On croit le mauvais quart d'heure de Xavier Bertrand terminé, mais une parente de patient prend le micro sans y avoir été invitée... «Par manque de personnel, on passe ici à côté de ce qu'on veut faire!» Tenant à avoir le dernier mot, Xavier Bertrand remonte à son tour à la tribune. Pour s'agacer: «Ayez conscience que l'argent ne coule pas à flot. »

L'extension de la maison de retraite de Fouilloy a coûté 6,2millions, financés par le département, la CNSA, l'établissement sur ses fonds propres et un emprunt à hauteur de 66% du coût. Le député Alain Gest (UMP) avait arraché 200000 € supplémentaires à l'État, pour permettre un prix de journée le plus bas possible.

PASCAL MUREAU  source le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE - dans DECEMBRE
commenter cet article

commentaires