Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:21

Mercredi 29 Février 2012

DOULLENS Le poêle à granulés, vedette du Salon de l'habitat

Pour Paul Péchon (à dr.), le calcul est vite fait: «Un sac de granulés coûte entre 4,10 et 4,50 €, soit 50 € pour 15 jours, c'est bien plus compétitif que le fioul».

Pour Paul Péchon (à dr.), le calcul est vite fait: «Un sac de granulés coûte entre 4,10 et 4,50 €, soit 50 € pour 15 jours, c'est bien plus compétitif que le fioul».

Trente-cinq professionnels participeront les 9, 10 et 11mars au Salon de l'habitat. Parmi eux, Paul Péchon et ses poêles à granulés.

Pour les établissements Péchon, installés depuis plus de 50 ans à Doullens, cette nouvelle édition du salon de l'habitat aura une saveur particulière. L'entreprise familiale y présentera quelques-uns de ses plus beaux modèles de poêles à granulés, dernière génération.

Un beau clin d'œil au grand-père qui, juste après la guerre, s'était lancé dans la fabrication de poêles à bois, incontournables à l'époque dans les foyers. « Au fil années, le poêle a été délaissé au profit du chauffage central et de la modernité», sourit l'actuel gérant Paul Péchon. Il lui aura fallu s'adapter au marché et aux nouvelles technologies.

Une économie de 40 % par rapport au fioul

Avant de voir un nouveau revirement, plutôt inattendu, s'opérer il y a trois ans environ : le poêle à granulés, réputé pour être peu énergivore, séduit de plus en plus les particuliers. « Et les chiffres sont très significatifs : l'économie réalisée est de l'ordre de 40 % environ par rapport au fioul par exemple devenu beaucoup trop cher. »

L'entreprise choisit donc de se réorienter sur ce produit pour répondre à la demande croissante : « L'an dernier, un appareil sur quatre (installés, Nldr) était à granulés. Cette année, deux appareils sur 5 sont à granulés », poursuit le gérant.

Si le procédé s'adapte à tous les types de chauffage, les prix ne seront pas les mêmes selon qu'il s'agit d'un poêle à granulés - comptez entre 3 000 € et 5 000 € - ou d'une chaudière à granulés - entre 15 000 et 20 000 €.

Mais le jeu en vaut la chandelle à en croire Bernard Thuillier, responsable de la Mission économique de la Ville, à l'origine de ce salon : «Compte tenu du coût du pétrole qui ne cesse d'augmenter, on ne peut qu'inciter les ménages à tout faire pour mieux isoler leur habitat et à réfléchir à de nouveaux systèmes de chauffage qui leur permettront de faire des économies. »

Pour ceux-là mais aussi pour celles et ceux qui souhaitent avoir des conseils pour la construction de leur future maison, rendez-vous au salon de l'habitat. Une trentaine de professionnels, spécialisés dans tous les domaines liés à l'habitat, seront présents.

TÉRÉZINHA DIAS  source le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE - dans MARS
commenter cet article

commentaires