Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 13:35

CORBIE Une nouvelle tête au lycée

Michel Robilliart, qui a quitté un établissement similaire dans le Loir et Cher, s'est ainsi rapproché de sa région natale. Et compte faire connaître Sainte-Colette.

Michel Robilliart, qui a quitté un établissement similaire dans le Loir et Cher, s'est ainsi rapproché de sa région natale. Et compte faire connaître Sainte-Colette.

Michel Robilliart a pris la direction du lycée privé d'enseignement agricole Sainte-Colette. Il veut promouvoir les atouts de l'établissement.

Assis dans son bureau, Michel Robilliart se sent déjà très à l'aise aux commandes de l'établissement qui accueille 227élèves de la 4ème au BTS agricole et la licence professionnelle.

«J'ai été très touché par l'accueil qui m'a été fait tant par le personnel, que par l'équipe éducative ou le conseil d'administration. Grâce à eux, je découvre l'établissement au fur et à mesure. À voir le nombre de projets de qualité, on sent le dynamisme de l'équipe éducative. Je veux m'inscrire dans cette volonté de partir des compétences de chaque élève et de son parcours pour le faire progresser.»
 Ce père de famille originaire de Douai, qui dirigeait un établissement similaire dans le Loir et Cher, a choisi de se rapprocher de sa région natale.

Convaincu de l'importance des relations humaines dans un établissement, il a demandé à chaque professeur de travailler dès la rentrée une heure sur le mot «respect ».

Chaque lycée a pu définir ce que signifiait ce mot pour lui. «Plus que du lien, je souhaite que tous les membres de la communauté scolaire créent du liant, une chaîne de solidarité pour réussir tous les projets et pour cela il faut du respect. Respect de soi, de l'autre, de la parole donnée, du matériel, des locaux. Il faut se parler avec sincérité et s'imposer une certaine rigueur.»
Michel Robilliart veut aussi mieux faire connaître l'établissement sur Corbie et son canton.

«Nous sommes à deux pas du centre ville, dans un cadre agréable mais peu visibles et à l'écart. Je souhaite refaire découvrir nos filières aux jeunes du territoire.»
Il vient de prendre dans ce sens une première décision symbolique: la grande journée d'intégration du 6octobre qui concerne tous les élèves n'aura pas lieu cette année à Amiens mais à Corbie, avec une exploration de lieux insolites et des animations dans la ville.

Enfin, lorsqu'il quitte le costume de chef d'établissement, Michel Robilliart aime la nature, la chasse, le jardinage. Et il, petite confidence, il apprécie la verdure du patio qui donne sur son bureau.

 

source le Courrier Picard.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires