Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 00:34

Le hockey subaquatique veut briller à Corbie

Publié le 29/03/2014

Par émilie da cruz


Hier et aujourd’hui, la piscine Calypso accueille les championnats de France de hockey subaquatique. Les Corbéens espèrent monter de division et faire de nouveaux adeptes.

Corbie : Le club de hocket subaquatique a acceuilli les championnats de France (2e manche de la division 1)
Plus d'infos

Ce week-end, la piscine de Corbie accueille les championnats de France de hockey subaquatique (division 1, manche 2). Un honneur pour l’équipe locale qui va tenter de passer de la division 2 à la division 1 (à laquelle elle a déjà goûté de 2008 à 2010), face à quelques-unes des meilleures équipes de France. Mais le hockey subaquatique, késako ?

Une fois leurs bonnets vissés sur la tête, on pourrait presque prendre les hockeyeurs subaquatiques pour des joueurs de waterpolo. Mais la ressemblance s’arrête là. Ils doivent encore s’armer de masque, tuba, palmes, gant et crosse pour entrer dans la compétition. Six joueurs d’un côté, six de l’autre. Au milieu, un palet lesté (1,2 kg). Le but ? Gagner du terrain et mettre le palet dans le but adverse. Le tout en apnée, sous le regard attentif de quatre arbitres. Trois dans l’eau, qui suivent chacun des mouvements et déplacements des joueurs. Et un en dehors, klaxon aquatique à la main, qui supervise l’ensemble.

Un sport intense et épuisant

On pourrait penser que dans l’eau, les mouvements sont freinés et qu’il n’y a donc que peu d’actions. Il n’en est rien, bien au contraire ! Depuis le bord du bassin, on devine les silhouettes qui s’agitent. Nageant rapidement d’un côté à l’autre. «  Le poids du palet fait que de bons joueurs peuvent sans problème faire des passes de 3m et à 70 cm de hauteur, explique Laurent Dumont, capitaine et président du club. Il faut donc être réactif car c’est très dynamique. C’est un sport intense et épuisant.  » Ce qui explique la courte durée des rencontres : 2 fois 11 min en matchs de poule.

Si le hockey subaquatique est fortement développé dans les pays de l’hémisphère sud – notamment en Australie, nation plusieurs fois championne du monde – il reste assez peu connu en France. «  On compte 1500 joueurs qui pratiquent en compétition et environ 5000 pour le plaisir  », note Alex Potelle, entraîneur et secrétaire du club de Corbie, le seul de la Somme. Pour autant, les joueurs de Corbie rêvent de voir de nouvelles recrues intégrer leurs rangs. Ils invitent donc les curieux à venir les voir jouer encore aujourd’hui à la piscine Calypso. Les femmes sont aussi les bienvenues puisque l’équipe 2 de Corbie est mixte. Il est aussi possible de venir s’essayer le mardi soir, lors des entraînements. «  Il ne faut pas forcément être bon nageur, il faut surtout être à l’aise dans l’eau, indiquent les deux acolytes. L’endurance et la résistance sont travaillées par la suite.  »

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans CORBIE 2014
commenter cet article

commentaires