Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 23:05

Mort d'un grand serviteur du tourisme

Publié le 06/12/2013

Par DENIS DEMARCY


| CORBIE - VILLERS-BRETONNEUX |

L'annonce du décès d'Hubert Balédent a surpris ses nombreux amis, les Corbéens et tous ceux qu'il a côtoyés en France, dans le monde et dans le milieu du tourisme.

Hubert Balédent, ici avec son chien, devant le remarquable domaine de La Barette qu'il aimait tant.
Hubert Balédent, cheville ouvrière de l'Office de Tourisme Corbie-Bocage-3 Vallées, dont il avait quitté la présidence en 2012 pour la céder à Stéphane Chevin, était toujours attentif au fonctionnement de cet organisme qu'il avait voulu organiser, pour un meilleur rayonnement, sur les deux cantons de Corbie et Villers-Bocage.

Il avait, d'ailleurs, assisté avec beaucoup d'intérêt à la dernière assemblée générale de l'Office mardi 4 décembre à Naours en tant que président d'honneur. Décédé à l'âge de 68 ans, cet homme courtois et chaleureux aura eu une vie faite de rencontres et de projets.

Passionné de chasse il deviendra le plus jeune président d'une Fédération Départementale de chasseurs, dirigeant celle de la Somme pendant 16 ans.

Il fut aussi membre du bureau du Conseil Économique Social et Environnemental Régional, membre fondateur du CPNT (Chasse, Pêche, Nature et Traditions) et conseiller régional avec cette étiquette en 1992.

Défenseur des espaces naturels, il aimait parler de ses valeurs et de ses convictions de façon conviviale. Né à Amiens le 29 mai 1945, il deviendra Corbéen grâce à son père qui acheta le domaine de la Barette. Hubert s'y installera en 1978 avec son épouse.

Côté études, il se démarque des autres par des choix originaux. Il se qualifie alors comme un mauvais étudiant mais a la passion de la géographie. « Alors, mes parents, qui n'avaient jamais voyagé, ont eu la générosité de me payer des études à l'Institut international du tourisme de Glion en Suisse », aimait-il raconter pour expliquer son parcours.

Titulaire d'une thèse de Droit et Économie du Tourisme de l'université de Provence, il devient délégué départemental du tourisme de la Creuse en Limousin pendant trois ans puis professeur de tourisme à l'institut « El Aurassi » d'Alger où il gardera de nombreux contacts.

Il sera ensuite Directeur de la Fédération Nationale des Gîtes Ruraux de France. Une fois installé sur Corbie, il deviendra tout naturellement président du Syndicat d'Initiative puis de l'Office de Tourisme et prendra des responsabilités locales et régionales.

Hubert Balédent n'aura pas pu malheureusement réaliser ses derniers rêves. Le premier était de se rendre à Madagascar pour y aider au développement du tourisme.

Mais les autorités françaises et des proches lui avaient conseillé de différer ce projet, la région n'étant pas sûre. Après des années de commémorations et de rencontres franco-australiennes, il rêvait aussi de visiter l'Australie.

« C'est un pays qui par sa présence ici lors de la première guerre mondiale est à la fois si proche et si éloigné de nous ! », disait-il, toujours aussi curieux intellectuellement.

Hubert Balédent avait reçu début 2013 la médaille de la ville de Corbie pour son engagement dans le développement du tourisme local mais aussi national. Ses obsèques auront lieu, aujourd'hui, à Villers-Bretonneux.

De notre correspondant

DENIS DEMARCY

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald - dans DECEMBRE 2013
commenter cet article

commentaires