Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 15:32

Mardi 27 Décembre 2011

CORBIE En souvenir de la Grande Guerre

Pendant près de deux heures chaque participant a pu expliquer ce qu'il pouvait apporter au projet au niveau des témoignages, documents, idées.

Pendant près de deux heures chaque participant a pu expliquer ce qu'il pouvait apporter au projet au niveau des témoignages, documents, idées.

Des initiatives locales seront mises en place pour la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale qui s'étalera de 2014 à fin 2018.

Ils pensent déjà au centenaire de la guerre de 1914-1918. Une première réunion de toutes les bonnes volontés a permis de créer une dynamique pour mettre en place des projets locaux qui s'appuieront sur le patrimoine très divers laissé par la Grande Guerre dans le canton de Corbie, le transmettre aux jeunes et ainsi agir pour la paix.

Plusieurs maires du canton, des passionnés de la Grande Guerre et des responsables d'associations travaillant sur la mémoire collective, ont ainsi répondu à l'invitation de la conseillère générale Isabelle Demaison, afin d'une part de recenser les traces laissées par le conflit. Et d'autre part pour réfléchir à des initiatives locales lors de la période de commémoration du centenaire qui s'étalera de 2014 à fin 2018.

«C'est une initiative superbe et inespérée», a lancé Gérard Hollville, maire de Daours. «Il est temps de s'intéresser aux objets, documents, témoignages que détiennent les uns et les autres. On ne pouvait plus attendre. En tant que professionnel (N.D.L.R. Gérard Hollville est antiquaire), j'ai vu trop de documents détruits. L'idéal serait de faire un dictionnaire historique du canton».

Un premier tour de table qui a duré près de 2 heures a permis de cerner la richesse du territoire au niveau des traces matérielles, mais aussi des anecdotes et des informations connues seulement de quelques-uns.

Parmi les sujets abordés avec passion on a pu noter pêle-mêle les blockhaus d'Hénencourt , la venue de Clémenceau à Bussy-lès-Daours, l'hôpital militaire de Corbie, les monuments aux morts, les cimetières militaires ou les collections d'uniformes et d'objets de quelques passionnés. Sans oublier le dernier combat du Baron Rouge.

Présent à cette première réunion Marc Pellan, chef de projet du centenaire de la P remière Guerre mondiale dans la Somme s'est montré très intéressé par cette initiative. Il a rappelé les trois axes de sa mission: «Dans la construction des commémorations, il y a un enjeu mémoriel pour rendre hommage aux victimes, un enjeu international car nous sommes le seul département qui a vu combattre sur son sol des soldats des cinq continents et un enjeu identitaire montrant le lien entre l'homme et son environnement».

Il a insisté sur la préservation des héritages et du patrimoine exceptionnels qui nécessitent d'être valorisés.

Il s'agit dans les initiatives de comprendre, se souvenir, commémorer, tirer des leçons du passé, agir pour la paix.

Les collèges du canton seront sollicités pour travailler avec des historiens dans des projets qui les amèneront à rentrer en contact avec de jeunes australiens, allemands, anglais ou américains.

Chaque participant doit maintenant approfondir son projet à partir du patrimoine communal et le groupe se réunira dans quelques mois pour faire le point.

«Il n'est pas trop tard pour rejoindre le projet», a dit en fin de réunionIsabelle Demaison. «Je vais envoyer à chaque maire un texte à insérer dans le bulletin municipal pour présenter cette initiative aux habitants ».

De notre correspondant

DENIS DEMARCY  source Le Courrier Picard.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires