Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 13:23

Samedi 01 Septembre 2012, mis à jour à 12h08

 «Confirmation de l'inquiétude des élus» de Somme à gauche

publicité

Catherine Quignon Le Tyrant

Au nom du groupe Somme à gauche, du Conseil général de la Somme, Catherine Quignon- Le Tyrant, sa présidente, a voulu réagir :

(Communiqué) L’annonce par Yves Gabriel, patron de Bouygues Construction, de la suspension de ses études sur le futur canal Seine-Nord Europe confirme les inquiétudes que les élus du groupe « Somme à gauche » au Conseil général de la Somme avaient sur le périmètre et le bouclage du financement du projet CSNE par le gouvernement précédent.
Lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Nesle le 5 avril 2011, la communication du gouvernement se voulait alors confiante sur la faisabilité et le bouclage financier du dossier.
Force est de constater que cette opération de communication était très éloignée des réalités du dossier et sous estimait le coût global puisqu’à l’heure actuelle personne ne sait à combien se chiffre réellement le montant total du projet.
Lors des récentes élections législatives, plusieurs élus avaient souligné les incertitudes concernant le financement du projet, alors que la droite dans la Somme, elle, faisait miroiter sans assurance aucune et à des fins électoralistes, la création de milliers d’emplois.
Le Conseil général de la Somme, sous l’impulsion de sa majorité de gauche, a initié une dynamique pour conforter la réussite du projet. Depuis la première délibération, jusqu’à aujourd’hui, les efforts de notre collectivité pour faciliter la mise en œuvre du projet furent sans précédent : convention avec Voie Navigable de France pour l’aménagement du foncier, équipe départementale spécifique dédiée au canal, plus de 300 réunions de travail avec les collectivités locales et notamment les 73 communes concernées par le tracé, plus de 20 000 correspondances adressées aux propriétaires des terrains concernés.
Le groupe « Somme à gauche » soutient les propositions de Frédéric Cuvillier, ministre délégué au transport, qui souhaite confier au Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) et à l’Inspection générale des finances (IGF), une mission d’analyse et de proposition portant sur la faisabilité financière du projet dans le cadre de la procédure en cours d’attribution d’un contrat de partenariat.
Confiants, les élus de notre groupe souhaitent que la remise à plat de ce chantier mène à une réflexion sur la pertinence du partenariat public-privé (PPP), puisqu’après cinq années, celui-ci nous montre ses limites ; ils souhaitent également que cela conduise au renforcement de la participation financière de l’Union Européenne au projet, projet essentiel pour l’avenir de notre département et ses habitants.

source le courrier picard.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE - dans SEPTEMBRE 2012
commenter cet article

commentaires