Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 11:45

| BONNAY |

Comme beaucoup d'autres villages, la commune a été bloquée par la neige de lundi à mercredi. Situation exceptionnelle racontée par le maire et correspondant de notre journal.

Dans la nuit de lundi à mardi, la côte de la route de Bonnay à Corbie avait disparu sous une énorme congère. Dans la nuit de lundi à mardi, la côte de la route de Bonnay à Corbie avait disparu sous une énorme congère.
 
Lundi matin, le car de ramassage arrive devant l'école. Après concertation avec le chauffeur, nous décidons d'assurer le ramassage des enfants en évitant la petite route de Lahoussoye verglacée. En fin de matinée le chauffeur nous apprend qu'il n'y aura pas de car de ramassage l'après-midi. Le temps se gâte, vent, pluie et neige mêlée. Les bulletins météo annoncent plusieurs centimètres de neige et si tout le monde en parle dans le village personne n'y croit vraiment. Tout va très vite en soirée. Vers 17 h 30, de retour d'une réunion, nous nous retrouvons avec un ami face à un énorme bouchon dans la côte de Franvillers. La côte de Lahoussoye est déjà impraticable et beaucoup de voitures passent par la départementale pour regagner leur domicile. Plusieurs véhicules sont bloqués dans le côté gauche. Je descends de la voiture et aide de nombreuses automobilistes à se dégager. Peu à peu les routes d'accès au village se bouchent.

Mardi matin, le village est extraordinairement calme. Aucune voiture, aucun camion, aucun tracteur dans le village. Pas de train sur la ligne Amiens-Lille qui passe à l'entrée de la commune. La grande rue est déserte. Les quelques téméraires qui ont voulu partir au travail se sont heurtés à une énorme congère à la sortie vers Corbie, entre 1m50 à 2 m de neige sur plusieurs centaines de mètres de long. Les appels téléphoniques pleuvent. Comment sortir du village ? Ceux qui travaillent à l'extérieur doivent vite faire face à la réalité, ils ne pourront pas se rendre au travail. Dans l'après-midi l'énorme congère devient un but de promenade, le point de rencontre de nombreuses familles venues prendre un bol d'air dans une journée pas comme les autres où le temps s'est arrêté. Dans le village c'est un événement qui nourrit les conversations. Michel Sellier 84 ans, ancien maire et Bonnaysien de souche, n'a vécu selon lui que 3 ou 4 épisodes dans sa vie de cette ampleur. Claude Leroy, 87 ans, cheminot à la retraite se souvient d'une année où avec une locomotive à vapeur il avait participé au déneigement de la ligne de chemin de fer de Corbie à Arras, bloquée par plus de 50 cm de neige. Le bouche à oreille fonctionne aussi, on apprend que les accès depuis Corbie vers Villers-Bretonneux, Daours, Pont-Noyelles sont également bloqués.

Mercredi matin, peu de voitures circulent dans le village. On est loin des 1 000 véhicules/jour ! Dans la nuit les services du Conseil Général ont débloqué l'accès mais les conditions de circulation restent difficiles, il faut monter la côte entre deux grands murs de neige et il est parfois difficile de croiser un autre véhicule. Beaucoup de conducteurs, peu à l'aise sur cette route glissante préfèrent faire demi-tour.

De notre correspondant

DENIS DEMARCY

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTOINE Gérald
commenter cet article

commentaires